Une dame âgée résidente du bâtiment a reçu l’aide des pompiers et de leur grande échelle pour être évacuée.

Spectaculaire accident à Château-Richer

Le conducteur d’un camion-benne qui tentait de négocier une courbe sur un chemin escarpé a perdu la maîtrise de son véhicule avant d’aller s’écraser sur un duplex en contrebas, sur l’avenue Royale à Château-Richer, jeudi.

D’après la Sûreté du Québec, le conducteur est un homme âgé dans la soixantaine. Il aurait subi des blessures légères dans l’accident survenu vers 11h50.

Le camion chargé de gravier descendait la route de Saint-Achillée où se trouve un virage très serré qualifié «d’excessivement dangereux» par le maire de la municipalité, Jean Robitaille.

Au moment où le véhicule lourd s’est écrasé sur le duplex, une dame se trouvait dans l’appartement, mais elle n’a pas été blessée. L’intervention des pompiers a tout de même été nécessaire pour l’évacuer en toute sécurité.

Le sergent au service des communications de la SQ, Louis-Philippe Bibeau, soutient qu’une inspection du véhicule sera nécessaire pour vérifier si les freins ou la vitesse auraient pu provoquer la sortie de route.

Toujours selon les policiers, l’alcool ou la conduite dangereuse ne seraient pas en cause.

L’avenue Royale a été fermée à la circulation une bonne partie de la journée afin de permettre d’extirper le camion.

La Sécurité civile, le ministère des Transports, les policiers et les pompiers ont été appelés sur les lieux pour déterminer comment sortir le camion.

Voie de contournement

Le maire de Château-Richer, M. Robitaille, a décrit ce tronçon de la route de Saint-Achillée comme «excessivement dangereux». Un projet de route de contournement serait d’ailleurs sur la table.

«C’est un problème qui existe depuis plusieurs années et on travaille sur ce dossier-là de façon continuelle. On a eu des discussions pour un chemin de contournement. On l’a sur plan, mais maintenant ça va prendre des fonds pour le faire», a-t-il expliqué.

D’après M. Robitaille, plusieurs sablières et deux grosses carrières se trouvent dans le secteur, ce qui entraîne une forte circulation de camions lourds.

«Il y a des jours où, sur cette route dangereuse là, on a eu 300 camions qui montent et qui redescendent. Ça fait 600 passages en une journée», déplore-t-il.

À la suite de l’accident, la route de Saint-Achillée va demeurer fermée tant que le garde-fou ne pourra être remplacé. Le ministère des Transports du Québec effectuerait aussi une inspection du muret de béton qui soutient la route puisqu’il a été heurté par le camion lourd.

L’accident spectaculaire s’est produit dans la côte de la Chapelle à Château-Richer, jeudi.