Sonia LeBel et son chef François Legault.

Sondage Mainstreet–GCM: une belle façon de commencer, selon Sonia LeBel

TROIS-RIVIÈRES — Consciente que la campagne électorale vient tout juste de commencer et qu’il lui reste encore beaucoup de travail à faire avant d’être élue, la candidate de la Coalition avenir Québec dans Champlain, Sonia LeBel, soutient que les résultats du sondage Recherche Mainstreet–Groupe Capitales Médias reflètent ce qu’elle sent sur le terrain depuis quelques semaines.

«Comment peut-on espérer un meilleur début de campagne? C’est extrêmement positif et ça me donne une énergie extraordinaire. Ça me donne le goût de continuer à travailler pour les gens», a-t-elle lancé lorsque Le Nouvelliste lui a demandé de commenter le sondage qui lui confère une large avance sur ses adversaires.

Si le scrutin avait eu lieu le 20 août – journée au cours de laquelle le sondage a été effectué – la candidate vedette de la formation dirigée par François Legault aurait récolté 44 % des voix. Le député libéral sortant, Pierre Michel Auger, aurait quant à lui obtenu 22,7 % des votes. Le candidat du Parti québécois, Gaétan Leclerc, suivrait avec 18,6 % tandis que son adversaire de Québec solidaire, Steven Roy Cullen, terminerait bon quatrième avec 9,5 %. Tous les autres partis réunis récolteraient 5,2 % des intentions de vote.

Même s’il reconnaît qu’il a pris connaissance des résultats du sondage commandé par le groupe médiatique dont Le Nouvelliste fait partie, Pierre Michel Auger confie qu’il ne s’en fait pas outre mesure et que ce portrait de la situation ne changera pas ses façons de faire en ce début de campagne.

«On ne peut pas être indifférents aux sondages. Néanmoins, je ne lâcherai pas et je vais continuer à faire ce que j’ai toujours fait. Mais pour ma part, je n’en ai jamais fait et j’ai été élu deux fois», indique-t-il avant d’ajouter qu’il a mené à terme plusieurs dossiers au cours de son dernier mandat et que les électeurs en sont conscients.