Les adolescents auraient été abordés à cette intersection, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.

Sollicités par un pédophile?

TROIS-RIVIÈRES — Un couple de jeunes adolescents aurait été approché par un présumé pédophile, mardi soir dans le secteur Cap-de-la-Madeleine. Le suspect, un homme d’une cinquantaine d’années, leur aurait donné un message écrit sur lequel il les invitait à faire l’amour devant lui en échange d’une somme de 50 $. Le billet manuscrit a été partagé sur les réseaux sociaux par les proches de la jeune fille âgée de 13 ans afin d’alerter la population et de tenter d’identifier l’individu dans cette histoire.

L’incident serait survenu mardi vers l’heure du souper, près de l’intersection de la rue Saint-Maurice et du boulevard Sainte-Madeleine. «Je me promenais avec mon chum. Un moment donné, il allait repartir chez lui et moi, j’allais rentrer chez moi. Ce gars-là est passé à vélo. Il s’est arrêté et est revenu vers nous. Il nous a tendu le papier en disant: lisez ça», raconte la jeune fille, que nous n’identifierons pas pour sa sécurité.

Sur le papier, il est écrit: «Je vous vois passer la main par la main. Je crois que vous aimez bien. J’aimerais savoir si vous pourriez faire l’amour devant moi. Je pourrais vous donner 50 $ pour vous voir faire l’amour.»

«Quand on a eu fini de lire, il nous a fait un petit signe voulant savoir si ça nous tentait. Mon chum l’a traité de cave et moi je lui ai demandé son nom. Il a repris sa bicyclette et il est parti rapidement», ajoute la jeune fille de 13 ans.

Voici la note manuscrite qui aurait été remise par l’homme aux deux adolescents.

Les deux adolescents ont contacté la Sécurité publique de Trois-Rivières qui est rapidement arrivée sur les lieux. Les deux jeunes ont pu donner leur déposition, ainsi qu’une description de l’individu. «Les policiers nous ont emmenés pour faire le tour rapidement dans le secteur pour voir si on ne le verrait pas quelque part, mais on ne l’a pas retrouvé», explique la jeune fille.

L’homme, se souvient-elle, était âgé dans la cinquantaine. Il avait les cheveux châtain blanc coiffés avec du gel, en forme de pics. Il avait les yeux bleus et portait un manteau noir. Il se déplace sur un vélo de couleur noire qui a une selle blanche. Il ne portait pas de barbe ni de lunettes et aurait le visage ridé. La jeune fille estime sa taille à environ 5 pieds 7 pouces.

Appelé à commenter cette histoire, le sergent Luc Mongrain de la Sécurité publique de Trois-Rivières indique qu’aucun événement similaire n’a été rapporté dans les jours précédents ou depuis ce temps. Il semble donc que ce soit un événement isolé.

«Dans ces cas-là, nous vérifions aussi les descriptions fournies par les plaignants avec les informations que nous avons dans nos banques d’information, notamment via la ligne Halte au crime. Nous allons donc colliger les informations et tenter de pouvoir identifier l’individu qui aurait pu être impliqué dans cette histoire», explique le sergent Mongrain.

Par ailleurs, un bulletin hebdomadaire est toujours distribué aux différentes patrouilles, et le département des enquêtes pourrait diffuser la description de l’individu à l’intérieur de ce bulletin afin de permettre à tous les patrouilleurs d’ouvrir l’oeil pour tenter de localiser l’individu qui aurait été impliqué dans cette histoire.

Toute personne croyant posséder de l’information dans cette histoire peut la transmettre à la Sécurité publique de Trois-Rivières au (819) 370-6700 ou via le site halteaucrime.v3r.net