La soirée d'Halloween a été moins occupée qu'à la normale, à Trois-Rivières.
La soirée d'Halloween a été moins occupée qu'à la normale, à Trois-Rivières.

Soirée d'Halloween tranquille à Trois-Rivières

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — C'est une soirée d'Halloween définitivement plus tranquille que d'habitude qu'aura connue cette année Trois-Rivières. Si plusieurs enfants ont honoré la tradition de la collecte de bonbons, ils étaient manifestement moins nombreux, samedi, du moins dans certains quartiers. Force est de constater aussi que de nombreuses maisons sont demeurées sans décorations.

Alors que la rue René-Gagnier grouille normalement de monstres et de personnages fantastiques de tout acabit, ce n'était pas le cas en début de soirée, samedi.

«C'est beaucoup plus tranquille cette année. C'est sûr que le fait que ce soit la fin de semaine n'aide pas. D'habitude, la rue est barrée à cette heure-ci et la police est là pour surveiller que tout se passe bien. Là, ce n'est pas le cas», constate un résident du quartier.

Un autre résident, quelques centaines de mètres plus loin, fait le même constat: il y avait beaucoup moins de monde que d'habitude, samedi soir. Il se désole par ailleurs de voir relativement peu de maisons décorées pour l'Halloween en comparaison avec les années précédentes.

«C'est un quartier avec beaucoup de jeunes et d'habitude, leurs parents décorent la maison. Mais là, il y a une maison sur cinq qui est décorée. Je trouve ça un peu désolant pour les jeunes qui courent l'Halloween, c'est dommage», déplore-t-il.

«C'est plate, on va se le dire. C'est un peu triste», concède pour sa part une dame qui prenait part à la collecte avec de jeunes enfants. Pour d'autres, cependant, l'expérience demeure agréable, surtout avec des tout-petits.

«Oui, il y a beaucoup moins de maisons décorées que d'habitude. Mais avec de jeunes enfants, c'est correct, on ne peut pas les faire marcher très longtemps», affirme un jeune père.

«Les gens sont très gentils. Je trouve que c'est une belle expérience malgré tout», indique sa conjointe.

La police de Trois-Rivières indique pour sa part que la soirée a été tranquille, même si les secteurs de la Terrasse des Capitales (Saint-Louis-de-France) et de la rue Gilles-Lupien ont été fort achalandés. Les forces de l'ordre indiquaient en fin de soirée ne pas avoir eu à intervenir en raison de la tenue de fêtes d'Halloween, qui sont proscrites en zone rouge.

La créativité au rendez-vous

À savoir qui des enfants ou des donneurs de bonbons étaient les plus déçus, difficile de trouver la réponse. Il faut dire que des familles s'étaient donné beaucoup de mal pour assurer une distribution de friandises sans contact. La méthode du libre-service, avec des sacs de bonbons sur des tables ou dans un plat, a été employée par certains, alors que d'autres ont utilisé des tuyaux dans lesquels ils faisaient glisser les bonbons, directement dans les sacs ou paniers des enfants. D'autres ont même utilisé un véhicule téléguidé pour amener les sacs de bonbons aux enfants.

Les gens ont fait preuve de créativité pour respecter la distanciation pendant la distribution de bonbons.

«Les gens sont très créatifs», confirme une dame qui accompagnait ses enfants pour leur collecte.

La distanciation posée comme condition par la Santé publique au bon déroulement de l'Halloween a forcé l'imitateur Elvis Lajoie à modifier ses installations en conséquence. L'allée de sa résidence du secteur de Pointe-du-Lac permettait cependant aux enfants d'entrer d'un côté pour ressortir de l'autre. De nombreux véhicules étaient d'ailleurs stationnés à proximité de la résidence.  

Quant aux personnages de l'univers de Walt Disney qui distribuaient les bonbons, ils ont utilisé eux aussi des tuyaux ou des mains installées au bout de baguettes. Peu de temps après le début de la distribution, vers 18h30, une file d'enfants accompagnés de leurs parents et d'adolescents patientaient devant la résidence pour la distribution. Selon l'un des animateurs présents, cette file n'avait cependant rien à voir avec celle qui se forme les années où l'Halloween a lieu sans restrictions ou sans changement de date, comme l'an dernier.

Au centre-ville de Trois-Rivières, le mouvement Action Coordination, qui a organisé plusieurs manifestations contre les mesures sanitaires de la Santé publique au cours des derniers mois, avait appelé la population à prendre part à une «manifestation ''monstre'' de l'Halloween», au parc Champlain. Les manifestants étaient invités à venir costumés et masqués et à apporter des bonbons à distribuer aux enfants. Une animation de style maison hantée était prévue. Peu avant le début de l'événement, prévu pour 15h, seulement une dizaine de personnes costumées étaient présentes. Lorsque Le Nouvelliste est repassé, peu avant la fin prévue à 19h, plus personne n'était sur place. La police de Trois-Rivières indique de soin côté ne pas avoir été inquiétée par la tenue de cet événement, qui a selon elle rassemblé peu de personnes.

L'imitateur Elvis Lajoie a adapté sa méthode de distribution de bonbons, à sa résidence de Pointe-du-Lac.