Une quinzaine d’enfants handicapés ont descendu les pentes de Vallée du parc accompagnés d’un moniteur spécialisé, dimanche.

Skier, comme les autres

Trois-Rivières — Pour la première fois de sa vie, le petit William a dévalé les pentes de Vallée du parc, dimanche après-midi. Atteint d’autisme, le garçon de huit ans et demi a fait sa toute première descente dans une chaise de ski adaptée lors d’une journée organisée spécialement pour permettre aux enfants handicapés de pratiquer ce sport.

«Juste de voir son sourire, ça vaut la peine d’avoir fait le déplacement pour ça, se réjouit la mère de William, Mélanie L’Heureux. On sait qu’il aime la vitesse et ce genre d’activité là, alors c’est vraiment une belle expérience pour lui. Que des personnes avec des différences puissent faire des activités comme nous autres, c’est super!»

Une quinzaine d’enfants ont vécu la même expérience au fil de la journée, dimanche, à bord de quatre skis/luges adaptés, fournis par Vallée du parc. Plusieurs moniteurs de Ski adapté Mauricie étaient sur place pour les accompagner dans leurs descentes. Il s’agissait d’une première expérience menée par la Fondation Fusée, qui vise l’intégration des enfants handicapés dans les activités sportives, en partenariat avec Vallée du parc, la Fondation des sports adaptés et Ski adapté Mauricie.

«Il y avait beaucoup de sourires aujourd’hui, se félicite Roger Lavergne, directeur de la Fondation Fusée. C’est une expérience extraordinaire et on veut en faire chaque année, même plusieurs fois par hiver! C’est important que les enfants puissent profiter du plein air et de tout ce que la nature nous procure au Québec.»

Olivier Noël, ici en compagnie de Roger Lavergne, directeur de la Fondation Fusée, a pu tester le snow-kart, dimanche, qui permet aux personnes handicapées de skier de manière autonome en se servant de leurs bras.

En plus des ski/luges, un snow-kart était aussi à la disposition des jeunes skieurs qui voulaient plus d’autonomie pour faire leur descente. Cet équipement permet au skieur de diriger ses skis à l’aide de ses bras. La Fondation des sports adaptés en a fait l’acquisition, avec l’aide de la Fondation Fusée.

«C’est un équipement qui permet à quelqu’un qui a un peu de force dans les bras de redécouvrir le ski comme il l’a déjà connu, parce que le feeling est plus similaire au vrai ski que de descendre en luge, explique Steve Charbonneau, directeur général de la Fondation des sports adaptés. On a plusieurs personnes pour qui cet équipement-là a fait une énorme différence cet hiver. Le ski, on ne pense pas que ça peut être accessible aux personnes qui vivent en situation de handicap, mais il y a des équipements pour ça.»

Cet équipement est d’ailleurs disponible tout l’hiver à Vallée du parc, qui permet aux personnes handicapées de faire du ski adapté depuis 2012. «À la fermeture du centre de ski de Mont-Carmel, on a eu une demande de Ski adapté Mauricie, qui était installé là-bas, d’offrir ce service-là à des gens qui ont des handicaps et on a immédiatement accepté, souligne Alain Beauparlant, directeur général de Vallée du parc. Il y a neuf bénévoles qui offrent ce service-là, un service extraordinaire.»

L’an dernier, ces moniteurs spécialement formés ont accompagné une centaine de personnes sur les pistes de Vallée du parc, pour un total de 495 heures de descente. Leurs services sont manifestement de plus en plus demandés, puisqu’en 2013-2014, les moniteurs de Ski adapté Mauricie ont fait à peine plus de 200 heures d’accompagnement.

Pour M. Beauparlant, il allait donc de soi de s’associer avec la Fondation Fusée pour permettre à des enfants de découvrir le ski. «On est une entreprise privée, c’est vrai, mais on a aussi une responsabilité sociale, c’est pour ça qu’on le fait. Et puis la réaction des gens après leur première descente, c’est vraiment magique!»

En plus des descentes, les enfants ont eu droit à du chocolat chaud et des guimauves, ainsi que de la tire d’érable sur la neige. Plusieurs tirages avaient également lieu et des mascottes étaient sur place pour divertir les enfants.