Contenu commandité
Six solutions pour faciliter la rentrée
Six solutions pour faciliter la rentrée
Une activité de la rentrée 2019 au Cégep de la Gaspésie et des Îles. Mais pas cette année, pas de plage, pandémie oblige.
Une activité de la rentrée 2019 au Cégep de la Gaspésie et des Îles. Mais pas cette année, pas de plage, pandémie oblige.

Vive la nature!

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Initiative de journalisme local - Le Soleil
Le Cégep de la Gaspésie et des Îles mise sur sa proximité avec la nature pour accueillir les étudiants lors d’une rentrée pas comme les autres. Kayak, pêche au bar rayé et randonnée en montagne sont au menu pour les étudiants qui souhaitent découvrir leur nouvel environnement.

«On a la chance de vivre dans de grands espaces, c’est la moindre des choses d’en faire profiter nos nouveaux étudiants», explique Sophie Audet, conseillère à la vie étudiante et sportive du Cégep. Depuis «toujours», la rentrée au campus de Gaspé est marquée par une sortie sous le soleil à la plage Haldimand, mais pas cette année, pandémie oblige. 

Plutôt que d’aller se faire dorer sur le sable, les étudiants auront cette année la chance d’intégrer des groupes d’une dizaine d’étudiants lors d’une foule d’activités plein air, allant de la pêche sportive au bar rayé jusqu’à l’apprentissage de la voile. «On souhaite que les étudiants qui arrivent des grandes villes connectent avec la nature qui les entoure, mais aussi qu’ils fassent des rencontres, même en pandémie», note la conseillère.

Le Cégep de Gaspésie et des Îles est bien connu pour sa proximité avec la nature, notamment parce il est le seul établissement québécois à offrir la formation technique en tourisme d’aventure.  «Le collège est intimement lié à la nature. On est vraiment privilégié pour le plein air», croit Mme Audet. 

Si les différentes activités sont offertes à tous les étudiants, cette dernière explique qu’ils s’adressent principalement aux nouveaux arrivants, qui proviennent souvent des grandes villes. «On a beaucoup d’étudiants de Québec et de Montréal pour qui vivre en nature c’est complètement autre chose», note-t-elle. 

Les activités plein air auront lieu tout au long du mois de septembre.