Contenu commandité
Six solutions pour faciliter la rentrée
Six solutions pour faciliter la rentrée
Frédérick Dionne, professeur au département de psychologie de l’UQTR.
Frédérick Dionne, professeur au département de psychologie de l’UQTR.

En finir avec la procrastination scolaire

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Vous avez un travail long de fin de session à remettre, mais il fait beau dehors, ou encore les amis vous invitent à sortir; c’est sans compter tous ces messages qui arrivent sur vos réseaux sociaux. Vous remettez la rédaction du travail à plus tard, puis plus tard encore... jusqu’à la dernière minute.

Si la procrastination vous est familière, sachez qu’une personne sur cinq a tendance à remettre à plus tard ce qu’elle doit faire. Pire encore, les gens sont à «47 % du temps dans la lune au cours de la journée», indique le professeur Frédérick Dionne du département de psychologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

En cette période de pandémie où les études se feront en partie à distance pour beaucoup d’étudiants, le problème de la procrastination risque de s’accentuer, car au lieu d’être en classe et de se concentrer sur le professeur, ces étudiants auront la tête dans un environnement virtuel où les cours, les courriels et les réseaux sociaux figurent sur le même écran, interrompant ainsi constamment leur concentration.

Frédérick Dionne s’apprête à publier un ouvrage grand public, en septembre, à l’attention des étudiants collégiaux et universitaires sur divers moyens de déjouer la procrastination scolaire.

Intitulé Déjouer la procrastination pour réussir et survivre à vos études: une méthode scientifique basée sur l’approche d’acceptation et d’engagement, l’ouvrage contiendra des conseils pouvant également aider les plus jeunes de 5e secondaire et, bien évidemment, les enseignants et professeurs qui donneront de la formation à distance.

Parmi les nombreux conseils présentés dans cet ouvrage qui sera disponible aux Presses de l’Université du Québec, Frédérick Dionne recommande notamment de se réserver des moments de travail au cours desquels toute forme de distraction sera éliminée et de découper les grosses tâches en plus petites.