Contenu commandité
Six solutions pour faciliter la rentrée
Six solutions pour faciliter la rentrée
Les jeunes mangent avec les yeux. La couleur est donc importante, rappelle Josée Delisle, technicienne en nutrition.
Les jeunes mangent avec les yeux. La couleur est donc importante, rappelle Josée Delisle, technicienne en nutrition.

Bye bye sandwich au pain blanc et jambon!

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
La traditionnelle boîte à lunch sera de plus en plus encouragée pour les repas dans les écoles du Québec. Mais l’absence de micro-ondes réduit le nombre d’options, de quoi donner des maux de tête aux parents déjà fort occupés.

« La plus grande erreur, dans les boîtes à lunch pour enfants, c’est de ne pas varier, d’être routiniers et d’y aller avec un sandwich au jambon. Les enfants mangent avec leurs yeux, donc il faut y aller de couleurs, de saveurs », lance d’emblée Josée Delisle, technicienne en nutrition, qui travaille notamment chez Interphysio, à Saguenay.

Mais pas de panique! Varier les plats peut être aussi simple que changer le type de pain.

« Le sandwich, c’est bien. Mais si on change de type de pain, du bagel au muffin anglais, du pain tranché au pita, ça ne devient pas routinier pour l’enfant. L’important, c’est de choisir un pain de grains entiers, car c’est plus soutenant pour les jeunes », rappelle la mère de famille.

Cette dernière invite également les parents à opter pour différentes protéines que les charcuteries, qui ne sont d’ailleurs pas recommandées pour les enfants.

« Les charcuteries n’offrent pas une source de protéine élevée et il y a souvent trop de gras et trop de sel. Les charcuteries ne devraient pas faire partie d’une alimentation au quotidien. Pour les sandwichs, on peut penser aux poissons en conserve, aux lanières de poulet, à la poitrine de dinde, aux oeufs, au tofu. Et il y a moyen d’utiliser les restes de la veille, comme un filet de porc, en sandwich », donne en exemple Mme Delisle, ajoutant que les restes peuvent aussi être transformés en salade pour le lunch du midi.

Quant aux fameuses crudités, que certains enfants boudent dans leur boîte, la technicienne en nutrition propose de les préparer avec les enfants.

« Ce sont eux qui peuvent choisir les légumes et il y a différentes options que le brocoli et le céleri. On pense aux tomates cerises, aux pois mange-tout. Varier de vinaigrette, à base de yogourt, peut également faire une différence », estime-t-elle.

Et les thermos pour garder les repas chauds ? À moins d’investir dans un bon contenant, il est mieux de s’en tenir aux repas froids.

« Par expérience, ça ne garde pas bien la chaleur longtemps. Mais si c’est une option que les parents souhaitent privilégier, ils doivent investir dans un bon thermos. Il y a différente qualité dans ces produits », pointe Mme Delisle, estimant qu’investir dans une boîte à lunch de qualité est une bonne idée en cette rentrée scolaire.