Claude Richard

Six mois d'emprisonnement pour Claude Richard

Claude Richard prend le chemin de la prison. Cet ancien bénévole de la Fondation Cédrika-Provencher, qui avait plaidé coupable en septembre à un chef de possession de pornographie juvénile, vient d'écoper d'une sentence de six mois d'emprisonnement.

La décision du juge David Bouchard a été annoncée vendredi matin au palais de justice de Shawinigan. Les avocats de la Couronne et de la défense étaient rendus à l'étape des représentations sur la peine lorsqu'ils ont avancé cette suggestion commune concernant ce Shawiganais de 68 ans.

Richard a admis avoir des images de pornographie juvénile en sa possession lorsque les policiers ont mené une perquisition à son domicile, il y a deux ans. Un signalement fait par Facebook a été à l'origine de l'enquête policière.

Claude Richard a toujours maintenu qu'il avait agi ainsi afin de piéger et dénoncer un site de porno juvénile qui offrait des abonnements. Sauf que peu importe les motifs et l'intention, il est illégal de posséder du matériel pornographique juvénile.

Une probation de 18 mois est imposée à Claude Richard. Son nom sera inscrit au registre des délinquants sexuels durant 10 ans.