Simon Allaire

Simon Allaire sera l’intermédiaire du gouvernement Legault pour le dossier de la pyrrhotite

TROIS-RIVIÈRES — Une des plus récentes demandes de la Coalition d’aide aux victimes de la pyrrhotite vient d’être accordée par le gouvernement.

La CAVP bénéficiera en effet, comme elle le souhaitait, d’un interlocuteur privilégié qui jouerait le rôle de pont entre elle et le gouvernement.

Or, c’est finalement le député de Maskinongé, Simon Allaire, qui occupera cette fonction.

Rappelons que la CAVP bénéficiait auparavant du support de l’ancien député de Maskinongé sous les libéraux, Marc H. Plante. Depuis les élections, toutefois, la Coalition se plaignait d’avoir perdu cette liaison privilégiée qui lui permettait de faire avancer ses dossiers plus efficacement et plus rapidement.

Lors d’une entrevue accordée au Nouvelliste, au début du mois, l’exécutif de la CAVP expliquait que M. Plante était toujours, durant son mandat, à un coup de fil de distance et demeurait accessible en tout temps pour la CAVP. «On veut un fil conducteur», avait alors mentionné le président de la CAVP, Alain Gélinas, en rappelant que la crise de la pyrrhotite dure depuis déjà 10 ans et qu’il reste encore beaucoup de problèmes à régler.

Une demande avait donc été faite au ministre Jean Boulet afin de retrouver ce «fil conducteur» et c’est finalement le député Simon Allaire qui deviendra l’interlocuteur privilégie de la CAVP pour le gouvernement du Québec.

La Coalition fera une demande similaire au prochain gouvernement qui sera élu à Ottawa «afin que les deux paliers de gouvernements puissent être présents sur un comité de suivi avec les représentants de la Coalition», indique l’organisme de défense des victimes de la pyrrhotite.