Le député de Maskinongé, Simon Allaire, arborait un nouveau look la semaine dernière à l’Assemblée nationale.

Simon Allaire compense pour ses émissions de GES

Louiseville — Le député de Maskinongé, Simon Allaire, est conscient que ses nombreux déplacements inhérents à son travail d’élu entraînent l’émission de gaz à effet de serre (GES). Afin de compenser pour ces émissions, il a acheté des crédits carbone éducatifs de la Bourse du carbone Scol’ERE.

«Je calcule qu’avec les aller-retour à Québec et les nombreux déplacements dans le comté, c’est autour de 20 000 km que je ferai dans l’année. Il est donc important pour moi de poser un geste concret afin de compenser ces émissions et agir dans le cadre de la lutte aux changements climatiques», affirme le député de Maskinongé.

Simon Allaire soutient avoir choisi de compenser ses émissions de gaz à effet de serre, car il estime que la Bourse du carbone Scol’ERE permet des retombées concrètes qui sont directement remises dans les écoles du Québec. «Ça fait des années que nous sommes sensibilisés, notamment grâce à la SADC de la MRC de Maskinongé qui a mis de l’avant plusieurs projets reliés à l’environnement», soutient Simon Allaire.

«Par l’achat de ces crédits carbone éducatifs, cette année en Mauricie, 34 classes ont reçu des animations. Je me ferai un devoir de répéter des gestes comme celui-là pour les jeunes, pour l’environnement et pour nous tous», ajoute le député qui espère que son geste «soit contagieux».