Le Nouvelliste
André «Rocky» Poulin
André «Rocky» Poulin

«Si je ne suis pas là, il n’y a plus de gala»

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
LA TUQUE — Le propriétaire du Club de boxe Les guerriers du ring de La Tuque, André «Rocky» Poulin, a été arrêté et accusé de harcèlement criminel en début de semaine. Il était de retour devant le Tribunal, mardi pour son enquête sur remise en liberté. La décision qui sera rendue par le juge, mercredi, pourrait avoir un impact sur le gala de boxe organisé le 11 mai à La Tuque dont il est le promoteur.