Marianne Lemire Schegel, (au centre) la survivante d’honneur est entourée de Guy et Mylen Pellerin, coprésidents d’honneur, Vanessa Lavoie, présidente du comité et Stéphanie Gaudreau, agente de développement à la Société canadienne du cancer. ­­

Une marche d’espoir

SHAWINIGAN— Le 2 juin prochain aura lieu la marche d’espoir afin de lutter contre le cancer qui se tiendra au Parc de la rivière Grand-Mère. Il s’agira de la 14e édition du Relais pour la vie à Shawinigan.

L’organisation souhaite réunir 25 équipes lors de la marche et récolter la somme de 125 000 $. Elle prévoit aussi vendre plus de 2000 luminaires. Cette année, le comité organisateur a décidé de faire différent des autres années. En effet, un corridor sera réservé pour les coureurs entre 23 h et minuit ainsi qu’entre 5 h et 6 h le lendemain matin. Le comité organisateur offre l’opportunité aux coureurs de se joindre aux marcheurs pour avoir plus de gens qui soutiennent la cause.

Marianne Lemire Schegel, une survivante du cancer du sein est nommée survivante d’honneur pour l’édition 2018. Elle s’est impliquée dans la campagne du mémo-mamo auprès de la Société canadienne du cancer et elle est heureuse de pouvoir s’engager de nouveau pour soutenir les personnes atteintes du cancer. «Je veux leur faire croire en la vie pour qu’ils gardent espoir. Garder le moral est très important durant les traitements, ça les rend plus efficaces en aidant votre corps à combattre la maladie», explique-t-elle.

Cette édition sera animée par Marc-André Pelletier, chef de pupitre chez Cogeco Média Mauricie. «J’ai accepté d’animer le Relais pour la vie d’abord et avant tout parce que je trouve que les survivants et leur famille font tellement preuve de courage dans les épreuves vécues. Je trouve très important de souligner la mémoire des disparus et de se rappeler à quel point ils ont marqué nos vies. Enfin, pour moi, cet événement démontre à quel point les gens peuvent faire preuve de solidarité et se serrer les coudes dans l’adversité», explique-t-il.

Quant aux coprésidents d’honneur, les pharmaciens Mylen et Guy Pellerin, ils affirment vouloir s’impliquer, car ils sont tous deux confrontés régulièrement par leurs patients atteints. «Le cancer est une cause qui me touche particulièrement, ma nièce a eu un diagnostic de leucémie à l’âge de 3 ans. Elle a maintenant 12 ans et elle est guérie. Ça prend de la recherche pour en arriver à de belles histoires comme celle-là», affirme M. Pellerin.

Le Relais pour la vie est une marche qui dure 12 heures. «C’est une nuit pour célébrer la vie, malgré le cancer, pour rendre hommage aux personnes touchées par la maladie. On veut lutter ensemble pour sauver encore plus de vies», explique Vanessa Lavoie, présidente du comité.

Rappelons qu’en 2017, près de 52 000 Québécois ont appris qu’ils avaient le cancer. Chaque année, près de 2 millions de Québécois bénéficient des services de la Société canadienne du cancer.

Les gens intéressés par l’événement peuvent s’inscrire sur le site Internet www.relaispourlavie.ca.