Jean-Pierre Gagnon fait partie de l’équipe de bénévoles de la Maison des familles Chemin du Roi.

Un problème d’impression

SHAWINIGAN — Le retard dans la livraison de plus de 26 000 feuillets fiscaux à des prestataires d’aide sociale origine d’un problème d’impression au gouvernement du Québec, ces feuillets n’ayant vraisemblablement jamais été perdus ou oubliés.

La semaine dernière, plusieurs organismes communautaires offrant le service de production de déclaration de revenus ont sonné l’alarme après avoir observé une diminution marquée du nombre de déclarations remplies par les bénévoles de ces organismes. Cette diminution était attribuable au retard de livraison du relevé 5.

Mis au courant de la situation, le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale a décidé de réimprimer le document manquant et de l’acheminer par Postes Canada. Le gouvernement québécois prenait soin de confirmer qu’il avait pourtant envoyé dans les dates prévues ledit document à Postes Canada afin que celui-ci soit livré aux citoyens au plus tard le 28 février.

Après vérification, le portrait de la situation a changé.

«À la suite d’une collaboration entre le ministère, Postes Canada et Revenu Québec, il a été possible d’identifier un problème d’impression. Certains relevés 5 ont été imprimés en double et d’autres ne l’ont pas été. On a fait imprimer et envoyer toute la tranche de relevés qui nous apparaissaient problématiques», explique Vincent Breton, porte-parole du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

La semaine dernière, le ministère du Travail avait annoncé avoir réimprimé les relevés manquants. De toute évidence, ces relevés ont été imprimés une seule fois et ce sont eux que les prestataires de l’aide sociale recevront bientôt, s’ils ne les ont pas déjà reçus.

Lorsque cette nouvelle a été rendue publique la semaine dernière, certains prestataires et dirigeants d’organismes communautaires offrant le service de production de déclarations de revenus se demandaient où étaient passés ces formulaires. Des gens se posaient même des questions concernant la protection des renseignements personnels contenus sur ces relevés 5, étant donné que personne ne savait où les relevés manquants se trouvaient.

«Il y a aucun enjeu de confidentialité. Personne n’a reçu le mauvais relevé. Le problème, pour nous, nous apparaît réglé», ajoute M. Breton, bien conscient que cette situation occasionne certains inconvénients.

Des prestataires de l’aide sociale avaient manifesté leur inquiétude à l’équipe du Centre d’action bénévole (CAB) de Grand-Mère concernant la protection des renseignements personnels et le risque de vol d’identité. Sylvie Gervais, directrice générale de l’organisme, se dit heureuse d’apprendre les explications provenant du gouvernement.

«Si la situation est rétablie, je suis contente. C’est une bonne nouvelle. Ça va rassurer la clientèle.»

Mathieu Gélinas, directeur général du CAB de Shawinigan, était préoccupé par le fait que des prestataires ne pouvaient faire leur déclaration de revenus en raison du manque de ce relevé.

«Chez nous, personne n’a soulevé le problème des données personnelles, mais ils voulaient avoir leur relevé pour pouvoir toucher les crédits à temps et pour pouvoir bénéficier du service de déclaration de revenus gratuit. Si tout se replace, c’est tant mieux pour les prestataires», raconte M. Gélinas, saluant la qualité et la rapidité d’intervention du ministère du Travail dans ce dossier.

Ce problème de retard de livraison, concentré en Mauricie et à Montréal-Nord, a eu un impact sur le nombre de déclarations complétées. À Shawinigan, environ 650 déclarations ont été effectuées jusqu’à maintenant. Habituellement, ce nombre est de 1000. Le CAB de Grand-Mère a traité 544 déclarations en 2017 et 345 cette année. La baisse est moins marquée du côté de la Maison des familles Chemin du Roi à Trois-Rivières, soit de 350 à 300.

Jean-Pierre Gagnon est un des bénévoles de la Maison des familles Chemin du Roi à Trois-Rivières. Selon lui, aucun prestataire n’a manifesté d’inquiétude concernant la protection des renseignements personnels. Mais le retard de la livraison du relevé 5 peut entraîner des conséquences.

«Habituellement, le 2 mars, les gens arrivent avec tous leurs relevés. Si tu ne fais pas de déclaration, tu perds ton crédit de solidarité. Des gens ont besoin de leur déclaration pour connaître le nouveau montant de leur loyer à prix modique. Ça retarde tout le monde dans le processus», raconte M. Gagnon, qui a tout de même réussi à produire des déclarations de revenus en se basant sur des données de l’année 2016.

Les CAB de Shawinigan et de Grand-Mère ajoutent une semaine à leur service de déclaration de revenus afin de pallier ce retard de livraison. Ce service prendra fin le 6 avril. Du côté de la Maison des familles Chemin du Roi, le service se termine à la fin du mois d’avril.