Gérald Bastarache

Un ex-maire veut des lampadaires dans le secteur Grand-Mère

Gérald Bastarache considère que le développement commercial de la 6e Avenue dans le secteur Grand-Mère, entre les 8e et 25e Rue, justifierait l'uniformisation des lampadaires avec ceux, plus récents, de la paroisse Saint-Paul.
L'ex-maire vient de déposer une lettre à la Ville de Shawinigan pour la sensibiliser à ce projet.
«La 6e Avenue, dans la paroisse Saint-Jean-Baptiste, est devenue une artère commerciale importante», fait-il remarquer. «Ce projet serait un stimulant pour les gens d'affaires du secteur Grand-Mère.»
À la Ville, François St-Onge, directeur des communications, ne croit pas qu'un tel projet soit prévu à court terme dans le programme triennal d'immobilisations. La conseillère du district du Rocher, Lucie DeBons, convient qu'il s'agit d'un besoin.
«Ces lampadaires font extrêmement durs!», lance-t-elle. «Mais il faut se rappeler que l'ancienne Ville de Grand-Mère avait déterminé que le centre-ville était situé entre la 4e et la 8e Rue. Aujourd'hui, les commerces se sont déplacés.»
«M. Bastarache n'a pas tout à fait tort», enchaîne-t-elle. «Il y a de beaux luminaires d'un côté et des poteaux de bois tout croches de l'autre. Je vais appuyer ce projet parce que ça a du sens.»