La ministre Agnès Maltais a mis son tablier pour servir les bénéficiaires du point de service Mère D'Youville, mardi midi. Elle était notamment accompagnée du député de Saint-Maurice, Luc Trudel.

Tablée Mère D'Youville: Québec complète le montage financier

Le gouvernement du Québec a officiellement ajouté, mardi midi, sa contribution à une longue liste de donateurs qui ont permis le déménagement du point de service Mère D'Youville de la Tablée populaire de Shawinigan. L'investissement total, qui inclut la modernisation de certains équipements et des travaux de réaménagement, tournera finalement autour de 140 000 $.
Le député de Saint-Maurice, Luc Trudel, s'était engagé l'an dernier à fournir un soutien bonifié à l'organisme, qui traversait alors une crise financière majeure. La ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Agnès Maltais, a donc profité de son passage dans le cadre du caucus des députés du Parti québécois à Shawinigan, qui s'amorce aujourd'hui, pour confirmer une subvention de 50 000 $ provenant du Fonds conjoncturel de développement. M. Trudel a ajouté un montant de 10 000 $, pigé dans son enveloppe discrétionnaire.
«Il restera toujours une partie de la population qui aura des besoins spéciaux, qui pourra difficilement être rattrapée par le filet de service social que l'État peut offrir, qui aura de la difficulté à profiter de la croissance économique», énumère M. Trudel. «Il y a eu un questionnement sur les façons de faire, sur l'avenir de l'organisme. Mais je pense qu'on aura toujours eu une équipe dédiée à offrir un service de base essentiel à ceux qui en ont besoin.»
Le maire de Shawinigan, Michel Angers, a d'ailleurs profité de l'occasion pour rendre un hommage bien senti au président du conseil d'administration de la Tablée populaire, Philippe Nadeau.
«Nous avons un chef d'entreprise qui a une réputation internationale et il s'engage à redonner au suivant», encense-t-il à propos du président d'Alchemic Dream. «Il est souvent facile, pour un chef d'entreprise, de donner un montant d'argent pour se donner bonne conscience. Ce n'est pas ce que M. Nadeau a fait. Il a été parmi les artisans du redressement de cette organisation.»
L'an dernier, le conseil municipal de Shawinigan avait participé à cette opération sauvetage en accordant une aide financière exceptionnelle de 50 000 $. Pour le moment, M. Angers ne veut pas s'avancer sur un montant récurrent qui pourrait être accordé à la Tablée populaire, mais les administrateurs ont pris bonne note de son ouverture.
«L'aide de 50 000 $ visait un objectif précis, soit d'interpeller d'autres commanditaires et en particulier, le gouvernement du Québec, pour assurer la pérennité de l'organisation», rappelle le maire.
«Ce n'est pas de la responsabilité d'une Ville d'injecter des montants aussi substantiels à la Tablée populaire, mais on se devait de poser ce geste. Y aura-t-il des suites? Très certainement, mais on ne quantifiera pas les montants pour le moment. S'il y a des demandes supplémentaires, on va les analyser.»
La Tablée populaire de Shawinigan a servi un peu moins de 29 000 repas en 2013. Les nouveaux locaux du point de service Mère D'Youville, ouverts depuis un mois, permettront notamment de concentrer la transformation des denrées au même endroit, favorisant ainsi un meilleur contrôle des inventaires tout en limitant le gaspillage de la nourriture. Le nouvel emplacement améliore aussi l'accès aux personnes à mobilité réduite.
«Nous avons encore des travaux aux chambres froides», précise M. Nadeau. «Quand elles seront opérationnelles, nous pourrons centraliser la nourriture pour les trois tablées.»