Le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, s'est prêté au jeu du «baladeur» afin de sensibiliser la population au rôle social joué par les trois popotes roulantes de la région de Shawinigan. Sur la photo, Fleur-Ange Trottier reçoit de ses mains un repas chaud.

Popotes roulantes en quatrième vitesse

Servir plus de 4300 repas chauds chaque année à 90 bénéficiaires dans le besoin, parfois esseulés et mis en marge de la société, voilà le mandat que se sont donné les services de popotes roulantes du grand Shawinigan.
Dans le cadre de la Semaine québécoise des popotes roulantes, qui aura lieu jusqu'au 21 mars, le Centre d'action bénévole de la région de Shawinigan organise un chapelet d'activités avec les acteurs du milieu afin de leur faire vivre une journée typique de popote roulante. Entre autres, le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, ainsi que le conseiller municipal de Shawinigan, Jean-Yves Tremblay, se prêteront au jeu du «baladeur», livrant à domicile des repas à plus de 20 bénéficiaires.
Dans la région shawiniganaise, trois popotes roulantes offrent leurs services aux personnes dans le besoin. Notons la générosité des bénévoles des Blés d'Or à Shawinigan-Sud, du Rayon de soleil au centre-ville et de la popote Moisson située dans le haut de la ville. Ces trois unités mobiles sont administrées pratiquement par des bénévoles qui, le temps faisant son oeuvre, gagnent en âge. Qui plus est, la relève se montre rare. Pourtant, les besoins sont grandissants, car la population est vieillissante.