Le président d’honneur du téléthon du Noël des Nôtres, Roger Lavergne, et la coprésidente du comité organisateur, Sylvie Gervais (au centre), ont rejoint sur scène les animateurs de la soirée, Guillaume Gingras et Patricia Hélie.

Noël des Nôtres: le virage vers les réseaux sociaux s’avère gagnant

SHAWINIGAN — La générosité des Shawiniganais était à nouveau sollicitée vendredi, pour le 51e téléthon du Noël des Nôtres. À 23 h, vendredi, plus de 67 000 $ avaient été amassés. Comme à l’habitude, l’événement qui se déroulait au Centre des arts de Shawinigan était retransmis en direct à la télévision, sur la chaîne NousTV. Les organisateurs du téléthon ont également mis sur pied une page Facebook pour permettre aux intéressés d’y suivre le déroulement de la soirée, et qui s’est aussi avérée très utile pour rejoindre davantage de gens avant l’événement.

Le Centre des arts de Shawinigan semblait d’ailleurs occupé par davantage de spectateurs que l’an dernier. Sylvie Gervais, directrice générale du CAB de Grand-Mère et coprésidente du comité organisateur du Noël des Nôtres, confirme cette impression et croit que la décision de s’afficher sur les réseaux sociaux y a grandement contribué.

«Avec l’aide de la nouvelle technologie, on voit que le Noël des Nôtres est rendu ailleurs. L’organisation a franchi un pas important et j’ai bien hâte de voir (le résultat de) la soirée», souligne-t-elle. Mme Gervais compte par ailleurs se servir davantage de cet outil pour recruter de nouveaux bénévoles lors des prochaines éditions. «Je pense qu’avec la nouvelle technologie, on vient d’aller chercher une nouvelle clientèle. Donc, je suis pas mal sûre que dans les prochaines années, on va avoir plus de jeunes. Il y a de la place pour accueillir beaucoup de monde», lance-t-elle.

Plusieurs jeunes ont d’ailleurs mis l’épaule à la roue, vendredi. En effet, les paramédicaux d’Ambulance 22-22 du secteur de Grand-Mère ont organisé, cette année encore, un barrage routier pour recueillir des fonds supplémentaires pour le téléthon. Ils étaient accompagnés d’étudiants à la technique en soins préhospitaliers d’urgence. «Pour nous, c’est bon, c’est de la relève. Alors c’est bon de les initier à l’organisation», croit Mme Gervais.

Le président d’honneur de cette 51e édition, Roger Lavergne, est allé rejoindre ces bénévoles postés à diverses intersections du secteur de Grand-Mère au cours de la journée, vendredi. Une expérience qui, à ses yeux, démontre la solidarité des Shawiniganais.

«C’est impressionnant de voir comment on est bien accueillis (par les automobilistes). Les gens croient en la cause et ils font confiance aux gens derrière la cause, donc ça fait en sorte qu’il y a une facilité», se réjouit celui qui est également directeur de la Fondation Fusée.

Quelques-unes des 400 bénévoles qui ont contribué à l’organisation du téléthon: (de gauche à droite) Louise Gervais, Chantal Gauthier, Lise St-Arnaud, Luce Boivin et Carole Bédard.

Les barrages avaient lieu de 6 h à 18 h. L’an dernier, ils ont permis de recueillir environ 10 000 $ le jour du téléthon.

Des besoins grandissants

Il reste à espérer que le bon accueil réservé aux bénévoles se traduira également par des dons. Le Noël des Nôtres permet habituellement de recueillir de 80 à 85 000 $, selon les années, mais l’organisation ne souhaite pas se donner d’objectif précis. «Les temps sont difficiles pour tout le monde et on ne veut pas mettre de pression sur les gens», explique Sylvie Gervais. Même si Moisson Mauricie et Centre-du-Québec indiquait récemment que le nombre de demandes reçues cette année a diminué, passant de 30 652 à 25 538 personnes par mois, la situation demeure très difficile pour de nombreuses personnes, qui doivent faire appel aux banques alimentaires pour survivre.

«Personne n’est à l’abri de la pauvreté, rappelle Mme Gervais. On voit constamment des situations qui pourraient arriver à vous et moi.»

L’organisme que dirige Sylvie Gervais aide d’ailleurs plus de 350 familles dans les secteurs de Grand-Mère et de Lac-à-la-Tortue.

Le téléthon du Noël des Nôtres se terminait à minuit, vendredi. Selon ses organisateurs, l’argent recueilli permet de soutenir des familles et des personnes dans le besoin non seulement pendant le temps des Fêtes, mais aussi le reste de l’année.

«Il n’y a que 10 % de l’argent qui va à l’administration, alors 90 % des dons vont directement aux familles qui en ont besoin», rappelle pour sa part Roger Lavergne.

Il reste toutefois une autre activité pour recueillir des fonds, le 8 décembre, sous la forme d’un concert de Noël. Celui-ci sera présenté par le Chœur du Rocher avec l’ensemble à cordes Harmonie, à l’église de Sainte-Flore, à 14 h.