Michel Matteau, président de l'OTFC de Shawinigan, s'encourage du travail abattu au cours des dernières semaines.

L'Office de tourisme de Shawinigan réplique

L'Office de tourisme, foires et congrès de Shawinigan a publié un communiqué de presse, en fin d'après-midi vendredi, dans lequel le président, Michel Matteau, défend l'intégrité de son organisation et de sa directrice générale.
Rappelons que dans sa dernière livraison hebdomadaire, L'Écho de Shawinigan a publié une lettre anonyme qui soulevait plusieurs questions sur les conditions de travail de la directrice générale, Valérie Lalbin.
Au cours des derniers mois, l'organisme a affronté de forts vents de face. Des démissions et des dénonciations publiques sur l'utilité de l'OTFC ont défrayé la manchette. Or, dans son communiqué, M. Matteau assure que l'organisme «est administré avec rigueur et probité».
«Le conseil d'administration réitère son entière confiance envers la directrice générale madame Valérie Lalbin et son équipe.»
À la suite de la publication de cette lettre anonyme dans un autre journal, Le Nouvelliste en a repris des extraits dans son édition du 21 mars.
S'appuyant sur une politique du Conseil de presse qui indique que les médias doivent s'interdire de publier ou de diffuser des lettres anonymes, l'OTFC indique qu'elle a mandaté ses procureurs pour obtenir des réparations aux torts causés à l'organisme et à sa directrice générale.