Le maire, Michel Angers, ne doute pas de la conformité des résidences pour personnes âgées de sa ville. Il convient toutefois qu'après une tragédie comme celle de L'Isle-Verte, c'est normal que des questions soient soulevées.

L'Isle-Verte: des aînés de Shawinigan sont inquiets

Même si une tournée d'inspection avait été réalisée pas plus tard qu'en 2012-2013, le Service de sécurité incendie de la Ville de Shawinigan se lancera dans une tournée de prévention spéciale au cours des prochains jours dans les 33 résidences pour personnes âgées de son territoire.
Cette décision vise à apaiser les inquiétudes que plusieurs citoyens ont manifestées à la suite de la tragédie à la Résidence du Havre de L'Isle-Verte, dans le Bas-Saint-Laurent. Vendredi, un autre incendie s'est déclaré dans une section en construction d'une résidence pour personnes âgées de Beaupré, près de Québec. Dans ce dernier cas, le feu s'est contenté de dommages matériels.
Ces événements créent une certaine insécurité dans la population shawiniganaise. Le Service de sécurité incendie a donc décidé de reprendre une tournée de sensibilisation. En 2012-2013, tous les centres d'hébergement pour aînés avaient été inspectés. Des exercices d'évacuation avaient aussi été organisés à chaque endroit.
Le maire, Michel Angers, ne doute pas de la conformité des résidences pour personnes âgées de sa ville. Il convient toutefois qu'après une tragédie pareille, c'est normal que des questions soient soulevées.
«C'est un grand drame», commente-t-il. «Ma mère est dans une résidence pour personnes âgées. La première chose qu'on se pose comme question, c'est: Est-ce que tout le monde est en sécurité? Il semble que oui, mais encore une fois, ça prend un événement comme ce qui s'est passé à L'Isle-Verte pour se demander ce qu'on n'a pas fait, ce qu'on aurait dû faire. Malheureusement, la vie est ainsi faite.»
M. Angers fait remarquer que l'été dernier, la mairesse de L'Isle-Verte devait se demander comment elle réagirait dans un sinistre qui causerait autant de pertes de vie qu'à Lac-Mégantic.
«Elle devait se dire: Une chance que ce n'est pas arrivé chez nous!», imagine le maire. «Et bang! C'est arrivé. On se questionne tout le temps quand des événements comme ceux-là arrivent.»
Au cours des prochains jours, les pompiers de Shawinigan sensibiliseront les occupants et les responsables des centres d'hébergement pour aînés à l'importance du plan d'évacuation et que rien n'entrave son bon déroulement en cas d'urgence. Ils rappelleront aussi les dangers associés aux articles de fumeurs et aux appareils de chauffage.
«Ces visites de prévention supplémentaires et la présence de nos pompiers sur le terrain contribueront à apaiser les craintes des gens et maximiseront la sécurité de nos aînés», souligne François Lelièvre, directeur du Service de sécurité incendie.