Ces trois intervenants ont procédé à l’inauguration officielle de nouveaux panneaux d’interprétation historique à Shawinigan mardi. De gauche à droite, on retrouve Jean-Yves Tremblay, conseiller municipal du district des Hêtres et président du conseil local du patrimoine, Élyse Levasseur, agente de développement du patrimoine à Culture Shawinigan et du maire Michel Angers.

L’histoire en quelques clins d’œil

TROIS-RIVIÈRES — L’histoire de la ville de Shawinigan est désormais plus accessible que jamais aux citoyens et visiteurs en vertu de la présence d’une trentaine de panneaux du circuit d’interprétation du patrimoine répartis sur l’ensemble du territoire. Dans le cadre d’une cérémonie tenue mardi, on a officiellement dévoilé les 17 nouveaux qui prendront place sur dix sites et qui viennent s’ajouter aux treize panneaux existants déjà sur cinq autres sites.

Les plus vieux de ces panneaux avaient été inaugurés en 2012 alors que d’autres s’étaient ajoutés en 2017. Les nouveaux panneaux reprennent le design et la forme de ceux qui existaient déjà dans un effort d’uniformisation qui est allé jusqu’à utiliser les mêmes matériaux dans la confection. «Les panneaux datant de 2012 sont encore en excellent état alors, on a repris les mêmes matériaux, d’indiquer l’agente de développement du patrimoine à Culture Shawinigan Élyse Levasseur. Par ailleurs, on a été chanceux puisqu’ils n’ont pas été l’objet d’actes de vandalisme et on espère que les gens vont continuer à faire preuve d’autant de civisme.»

Les nouveaux panneaux sont situés aux endroits suivants: le parc du Centenaire-de-Grand-Mère, le belvédère Van Bruyssel, le parc des Vétérans, la Place du Marché, le parterre de l’hôtel de ville, le parc du Saint-Maurice, la promenade du Saint-Maurice, la 1ère rue de la Pointe, le parc Jacques-Plante et le belvédère Lambert. «C’est d’abord la pertinence historique qui a guidé les choix mais on avait quand même comme préoccupation de couvrir l’ensemble du territoire de Shawinigan. Chaque secteur a ses particularités et on sait que les citoyens ont un attachement à leur secteur de résidence et qu’ils aiment en connaître l’histoire.»

«On ne veut pas refaire l’histoire, plaide-t-elle, mais la rendre plus accessible avec des textes courts, bien résumés et bien illustrés. Si ça pouvait susciter un certain intérêt chez les citoyens et peut-être les inciter à fouiller davantage par la suite, ce serait intéressant. D’un autre côté, ça devient aussi une carte de visite pour les visiteurs qui peuvent se faire rapidement une idée de l’histoire de la ville.»

L’histoire de Shawinigan est relativement récente ce qui constitue un avantage dans la perspective d’en offrir un résumé en quelques textes bien tassés. «Résumer en de courts textes des thèmes qui sont très riches et denses a été une difficulté rencontrée dans le processus de réalisation mais le fait que la ville soit jeune nous a donné un avantage parce qu’on a beaucoup de photos pour illustrer toutes les étapes de son histoire. Avec le développement de la technologie numérique, on a d’ailleurs pu obtenir une meilleure qualité de reproduction des photos sur les nouveaux panneaux que sur les plus vieux.»

Le projet dans son ensemble a nécessité un investissement d’environ 50 000 $. Le processus n’est pas forcément complété puisque cinq nouveaux panneaux seront ajoutés au printemps dans les environs de la nouvelle marina sur lesquels on abordera les thèmes de l’industrie des pâtes et papiers ainsi que du quartier des Anglais. On pourrait peut-être ajouter des panneaux dans le futur dans le secteur de Saint-Gérard-des-Laurentides où se trouvaient de nombreux camps privés de chasse et de pêche.

Dans la foulée de ce projet, un dépliant disponible gratuitement a été réalisé permettant aux intéressés de découvrir le circuit d’interprétation du patrimoine. On peut se le procurer à l’hôtel de ville, à l’Office de tourisme, foires et congrès de Shawinigan de même aux bureaux de Culture Shawinigan au Centre des arts. On peut aussi obtenir des informations sur les emplacements des panneaux en ligne au www.patrimoineshawinigan.ca/panneaux/.