lien interrive la gabelle.

Les automobilistes toujours interdits

SAINT-ÉTIENNE-DES-GRÈS — Les automobilistes et les amateurs de VTT devront prendre leur mal en patience, car le lien interrives de La Gabelle demeure fermé, du moins jusqu’à nouvel ordre. Par contre, Hydro-Québec a autorisé les cyclistes et les piétons à emprunter le lien dès vendredi matin.

«En raison de l’accident impliquant un employé d’Hydro-Québec et un automobiliste, nous avons fermé le lien et nous avons mis sur pied un comité consultatif afin de prendre des mesures nécessaires pour sécuriser tous les usagers», explique Élisabeth Gladu, conseillère, relations avec le milieu Centre-du-Québec et Mauricie. Elle explique qu’au terme d’un premier échange avec les partenaires du milieu, Hydro-Québec a décidé de procéder à la réouverture du lien interrives de La Gabelle aux cyclistes et aux piétons. «Notre objectif est de trouver une solution qui garantira la sécurité de nos employés et de tous les utilisateurs du lien interrives de La Gabelle. Cette cohabitation sécuritaire est primordiale et demeure le but premier de notre réflexion. Nous poursuivons nos démarches avec la municipalité de Saint-Étienne-des-Grès, la municipalité de Notre-Dame-du-Mont-Carmel et avec la Sûreté du Québec», raconte-t-elle.

Mme Gladu affirme que le comité a besoin de temps pour bien analyser la situation et prendre la meilleure décision.

Est-ce que cette situation pourrait être définitive? Mme Galdu confirme que toutes les possibilités sont envisagées, mais qu’il est encore trop tôt pour prendre une décision. La prochaine rencontre du comité se tiendra possiblement au retour des vacances en août.

Une chose est certaine, Hydro-Québec refuse pour le moment d’exposer les utilisateurs piétonniers du lien interrives aux véhicules à moteur.

Rappelons que c’est à la suite d’un accident survenu en fin de journée le 11 juillet dernier que le lien interrives de La Gabelle a été fermé. Un véhicule n’avait alors pas respecté la file d’attente et le conducteur avait passé sur le feu rouge avant que la barrière ne se referme. Le conducteur avait circulé à haute vitesse et heurté un employé d’Hydro-Québec.

L’employé n’avait cependant que des blessures légères et ce dernier est de retour au travail depuis le 18 juillet. Ce type d’événement impliquant des automobilistes avec des comportements inadéquats et non sécuritaires n’est pas le premier à se produire au lien interrives.