Guy Arseneault, conseiller du district Val-Mauricie, devant l’un des trois bassins de rétention qui sépare le nouveau quartier de la rue Philibert-Dumas.

La Ville cherche

SHAWINIGAN — Le conseiller du district Val-Mauricie, Guy Arseneault, a passé une bonne partie de l’après-midi mardi à échanger avec les citoyens du quartier touchés par les infiltrations d’eau et à questionner les employés municipaux dépêchés sur les lieux. Pour le moment, plusieurs hypothèses sont explorées pour expliquer ces accumulations... dont celle des barrages de castors, ce qui fait bien rigoler les résidents.

Lundi soir, la Ville a émis un communiqué pour prévenir les citoyens que des travaux seraient effectués pour réduire l’eau accumulée dans le système d’égout pluvial. Mardi après-midi, ce niveau avait effectivement beaucoup baissé, mais il demeurait plus élevé que la normale. Le temps pluvieux prévu au cours des prochains jours ne rassure pas les résidents.

Dans son communiqué de presse, la Ville imputait la situation à la fonte de la neige et aux «fortes précipitations des derniers jours». L’eau provenant de la tourbière le long de l’avenue des Dalles se déverse dans le quartier, suggérait-elle.

Mardi, les employés du Service des travaux publics ont aménagé une digue pour améliorer la situation. Sur le terrain, ils continuaient à chercher la source précise de ce déversement.

M. Arseneault constate qu’au moins deux des trois bassins de rétention aménagés dans ce nouveau quartier affichaient un niveau encore trop élevé mardi après-midi, même si, selon son évaluation, l’eau avait reculé d’au moins deux pieds par rapport à la veille. Par contre, le ruisseau qui traverse le bois était toujours beaucoup plus large que d’habitude.

«Nous avons des ingénieurs là-dessus», explique-t-il. «Nous vérifions si le ruisseau s’égoutte bien, on vérifie les barrages de castors dans les bois. Pour le moment, on fait les travaux urgents temporaires, comme la digue, avant de trouver une solution pour nous assurer que ça ne se reproduira pas. Ce n’est pas drôle pour les gens.»