Eaux usées: plus de maisons raccordées

Shawinigan — Tout porte à croire qu’un plus grand nombre de résidences que prévu pourront être raccordées à l’égout municipal autour du lac à la Tortue, tel que souhaité par les élus de Shawinigan. L’attribution des contrats et le déroulement des travaux amorcés l’été dernier laissent entrevoir que ces ajouts cadreront dans le budget, qui frôle les 43 millions de dollars.

Lors de sa dernière séance publique régulière, le conseil municipal a adopté une résolution qui détaille les implications techniques de ces modifications. En fait, du côté de Shawinigan, 67 propriétés seront ajoutées aux 1008 prévues dans le projet initial. En ajoutant les résidences touchées du côté d’Hérouxville, on arrive maintenant à un projet de 42,995 millions $ qui desservira un peu plus de 1250 maisons et 3100 personnes.

Les modifications suggérées portent sur les travaux de collecte des eaux usées, donc la mise en place de nouvelles conduites et de postes de pompage, ainsi que la modification aux ouvrages d’assainissement existants. Dans ce dernier cas, il s’agit de modifier des postes de pompages, des régulateurs; ajouter un réservoir de rétention, remplacer des conduites d’égout existantes, modifier la station d’épuration des eaux usées de Grand-Mère et mettre en place une conduite d’aqueduc, dont le diamètre variera de 150 à 300 millimètres sur environ 11,5 kilomètres.

Pendant l’assemblée, le maire Michel Angers a précisé que les coûts moins élevés que prévu des contrats accordés dans le cadre de cet important chantier avaient permis à la Ville de satisfaire un peu plus de citoyens. L’objectif est de couvrir le bassin versant, pour protéger le lac», explique-t-il en entrevue.

«Nous avons réussi à intégrer le plus de maisons possible. Nous avons soumis ça au ministère et il nous a dit oui.»

La résolution adoptée lors de la séance du 16 janvier ne constituerait donc qu’une formalité dans cette démarche.