Grâce à une aide financière de 48,06 millions $ provenant de Québec et d'Ottawa, Shawinigan peut entreprendre son projet d'approvisionnement en eau potable à partir des lacs à la Pêche et des Piles. On voit ici le maire Michel Angers avec le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, Sylvain Gaudreault.

Eau potable: confirmation de l'aide financière à Shawinigan

«Je n'ai qu'un seul mot en tête: Enfin!»
Le maire de Shawinigan, Michel Angers, a savouré chaque seconde d'une annonce très attendue, vendredi matin, à l'hôtel de ville. Grâce à une aide financière de 48,06 millions $ provenant de Québec et d'Ottawa, la Ville peut enfin entreprendre son projet d'approvisionnement en eau potable à partir des lacs à la Pêche et des Piles.
Surprise, le projet, évalué d'abord autour de 80 millions $, devrait se réaliser pour la somme de 64,08 millions $. Le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, Sylvain Gaudreault, a assuré que cet écart ne constituait pas une marge de manoeuvre pour pallier à un éventuel dépassement de coûts.
Des évaluations serrées ont simplement permis retrancher une dizaine de millions de dollars au projet, auquel la Ville de Shawinigan assume le dernier tiers du financement, pour un montant de 16,02 millions $.
Le député de Saint-Maurice, Luc Trudel, a aussi participé à cette annonce, félicitant notamment le maire et son conseil municipal d'avoir tenu le fort jusqu'à l'arrivée de son gouvernement, en septembre 2012. Ce qui, selon lui, a finalement permis d'accélérer le dossier.
Les travaux, qui consisteront notamment en la construction d'une usine de traitement pour chaque lac et le bouclage du réseau avec le secteur Lac-à-la-Tortue, devraient s'échelonner jusqu'en 2017.