Le conseil municipal de Shawinigan vient finalement d’accorder le contrat pour la réalisation d’un centre d’interprétation et d’un belvédère à la tour du parc riverain de la marina de Grand-Mère à Excavation Bellemare de Trois-Rivières, au montant de 958 000 $. Il s’agit d’un montant supérieur au budget de 700 000 $ adopté à la fin de l’année dernière, mais le maire, Michel Angers, précise que la différence sera absorbée par le règlement d’emprunt initial adopté en septembre 2017 pour la construction de la marina, qui s’élevait à 14,2 millions $. Reste seulement à savoir quand les travaux pourront s’amorcer...
Le conseil municipal de Shawinigan vient finalement d’accorder le contrat pour la réalisation d’un centre d’interprétation et d’un belvédère à la tour du parc riverain de la marina de Grand-Mère à Excavation Bellemare de Trois-Rivières, au montant de 958 000 $. Il s’agit d’un montant supérieur au budget de 700 000 $ adopté à la fin de l’année dernière, mais le maire, Michel Angers, précise que la différence sera absorbée par le règlement d’emprunt initial adopté en septembre 2017 pour la construction de la marina, qui s’élevait à 14,2 millions $. Reste seulement à savoir quand les travaux pourront s’amorcer...

Des nouvelles de Shawinigan

Guy Veillette
Guy Veillette
Le Nouvelliste

Session de printemps annulée

Compte tenu des circonstances actuelles, la Ville de Shawinigan vient de confirmer que toutes les activités de loisirs du printemps sont annulées. Il s’agit des cours de natation, des cours de mise en forme aquatique et en salle, des cours de planche à roulettes et des activités de découvertes en plein air. La Ville procédera sous peu au remboursement des inscriptions.

Par ailleurs, la Ville remboursera également, au prorata des séances honorées et perdues, les cartes de la session hivernale des sports présentés dans les gymnases d’écoles, comme le pickleball et le badminton.

Trousse d’outils

Le DigiHub vient de créer une trousse d’outils pour aider les entreprises à faire face à la crise de la COVID-19. Elle est accessible ici.

Ce lien recense notamment les mesures annoncées par les différents paliers de gouvernement et présente divers témoignages d’entrepreneurs. Ce guide sera mis à jour quotidiennement.

Permis suspendus

L’état d’urgence décrété en raison de la pandémie de la COVID-19 incite le conseil municipal de Shawinigan de suspendre l’application de tout processus de demandes d’autorisations et de permissions spéciales qui risqueraient d’aller à l’encontre des directives de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann.

Cette décision implique ainsi la suspension de toute autorisation sur l’usage des voies et des places publiques, les permis de colportage, de vente itinérante et de sollicitation, ainsi que les autorisations de collecte de dons sur la voie publique. Le conseil municipal suspend également les dispositions qui autorisaient les ventes de garage en mai.

Trois capitaines nommés

Le conseil municipal de Shawinigan a finalement procédé aux nominations de Stéphane Lebrun, Justin Marineau et Maxime Beaulieu à titre de capitaines aux opérations du Service de sécurité incendie, à la séance extraordinaire du 23 mars.

Depuis octobre, les élus reconduisaient les nominations de ces trois capitaines sur une base intérimaire. Même qu’en février, les nominations avaient été prolongées jusqu’au 7 avril. Le maire, Michel Angers, avait alors déclaré qu’il liait l’obtention de ces postes sur une base permanente à un règlement de convention collective avec les pompiers. La crise du coronavirus a toutefois changé la donne.

«Il y avait un contexte de négociation, mais nous sommes maintenant dans un autre contexte», rétorque le maire. «Nous sommes en crise. On s’occupe de la situation actuelle et il y a des besoins spécifiques auxquels il faut répondre. La logique était de nommer ces capitaines.»

Prolongation de mandat

Christian Massicotte, ex-coordonnateur à la planification et au développement de la Ville de Shawinigan, vient de signer un nouveau contrat d’un an pour remplir le même mandat. Il relève du directeur général, Me Yves Vincent.

M. Massicotte avait pris sa retraite le 29 mars 2019. Il s’était alors entendu pour un contrat d’un an avec la Ville, qui souhaitait bénéficier de son expertise pour les principaux chantiers en cours. Son nouveau contrat couvre la période du 28 mars 2020 au 30 mars 2021.