Yves Gélinas

Dépenses électorales: des candidats peu gourmands à Shawinigan

Les quatre candidats à la mairie de Shawinigan, lors de la dernière élection municipale, ont été très peu gourmands, selon les rapports de dépenses électorales déposés en début de semaine au directeur des finances de la Ville de Shawinigan. Il faut dire qu'en ce qui concerne les candidats à la mairie, aucun n'avait opté pour afficher des pancartes, ce qui venait considérablement diminuer les dépenses.
C'est le candidat Yves Gélinas qui a été le moins dépensier, et de loin, avec une maigre dépense électorale de 3,11 $. Il s'agit en effet de la seule dépense rapportée par le candidat, pour des frais de photocopies. Son adversaire Ronald Saint-Onge-Lynch aura quant à lui déclaré 50 $ de dépenses électorales, pour la location d'une salle communautaire afin d'effectuer un rassemblement.
Yvon Saint-Pierre a pour sa part effectué 924 $ de dépenses électorales, entièrement financées de sa poche, dont une bonne partie est allée en frais d'impression et de restauration. On se souviendra toutefois que M. Saint-Pierre s'était retiré de la course avant la fin de la campagne pour se rallier à Yves Gélinas.
Finalement, le maire réélu Michel Angers a déclaré des dépenses électorales de 12 029 $, dont une très grande partie aura servi à couvrir des frais de placements publicitaires dans des médias écrits. M. Angers a par ailleurs été le seul candidat à déclarer des donateurs outre que lui-même.
Avec 26 donateurs de plus de 100 $, M. Angers a pu amasser 7300 $ en dons de citoyens prêts à l'appuyer. Il a également contracté un emprunt à une institution financière pour financer le reste de sa campagne. Toutefois, avec 76,9 % des voix, M. Angers a obtenu largement le pourcentage nécessaire pour mériter le remboursement de 70 % de ses dépenses électorales.
À noter qu'Yves Gélinas, avec un peu plus de 21 % des voix, aura aussi droit au remboursement de 70 % de ses dépenses. À 3,11 $, il devrait recevoir un remboursement de 2,17 $. Son élection lui aura coûté au final 94 cents.
Bécancour
Du côté de Bécancour, le maire élu Jean-Guy Dubois a déclaré 6899 $ de dépenses électorales. Une bonne partie de ces dépenses ont été faites en frais d'impression, de postes et de publicité dans les médias. Jean-Guy Dubois a obtenu des dons de 24 donateurs, dont 20 de plus de 100 $, pour un total de 3660 $ en dons.
Son adversaire, l'ancien conseiller municipal Karl Grondin, a pour sa part déclaré des dépenses de 6501 $, spécialement en frais d'impression graphique et de postes.
M. Grondin avait pu amasser pour 800 $ de dons de la part de sept donateurs, dont six ont effectué un don de plus de 100 $.