Les tempêtes de neige constituent toujours un excellent prétexte à débats en séance du conseil municipal. À Shawinigan, les interventions portent surtout sur l’amélioration de la qualité du déneigement jusqu’ici.

Déneigement: la Ville prévoit défoncer son budget

SHAWINIGAN — La première tempête de neige confirmera sans doute ce que l’administration municipale de Shawinigan appréhendait déjà à la fin septembre: le budget de déneigement de l’année en cours s’annonce difficile à respecter. Par contre, les élus peuvent se consoler avec les commentaires généralement positifs entendus jusqu’ici sur la qualité du service en cette très jeune saison hivernale, qui ne s’amorcera officiellement que la semaine prochaine.

Une quinzaine de citoyens avaient bravé les accumulations et les bourrasques pour assister à la dernière séance publique régulière de l’année, mardi soir. Le 18 décembre toutefois, une séance extraordinaire est prévue pour l’adoption du budget 2018 et du prochain programme triennal d’immobilisation.

Ce soir de tempête constituait une occasion en or pour parler de la qualité du déneigement. André Grosleau, qui ne craint jamais de poser un œil critique sur la gestion municipale, a entamé la période de questions avec des fleurs.

«Je dois souligner que pour le déneigement dans le secteur Grand-Mère, il y a une grosse amélioration», encense-t-il. «Nous avons eu de la pluie, de la glace, mais les trottoirs ont été très, très bien entretenus. Même que sur la 7e Avenue, entre la 12e et la 15e Rue, les trottoirs n’étaient jamais ouverts depuis la fusion. Les gens devaient circuler dans la rue. Maintenant, ces trottoirs sont ouverts.»

En toute fin de séance, Sylvain Giguère, un citoyen du secteur Lac-à-la-Tortue qui n’a également pas l’habitude de mâcher ses mots, émettait la même opinion. «Je me suis promené à Shawinigan entre la polyvalente des Chutes et l’hôtel de ville et c’est très acceptable», commente-t-il. «Je n’ai pas des pneus neufs et ça roule bien. Vous avez passé sur ma rue même si l’école était fermée, avec la déneigeuse à trottoirs aussi, même deux fois. Bravo!»

Par contre, M. Giguère se demande pourquoi il a dû endurer, plus tôt cet automne, une niveleuse qui a circulé dans son coin avec la lame qui chatouillait  l’asphalte à répétition, provoquant un bruit indésirable. À l’inverse, Normand Leclair croit que dans le secteur Shawinigan-Sud, le même genre de véhicule devrait se servir de son équipement pour déblayer un peu mieux la 125e Rue, entre la 105e Avenue et l’Avenue de Shawinigan-Sud.

Le maire, Michel Angers, a bien pris note de toutes les observations. Jusqu’ici, il constate une amélioration du service.

«J’entends les gens qui disent que c’est déneigé», rapporte-t-il. «Mardi matin, on s’est assuré que ça parte très tôt jusqu’au souper. Après quatorze heures de travail, il faut prendre une pause obligatoire. Les gens culbutaient à 23 h pour toute la nuit. On a du monde!»

La Ville de Shawinigan estime à 25 000 $ le coût pour chaque centimètre d’accumulation. Avec au moins 20 cm de prévus, cette tempête entraînera des débours d’au moins 500 000 $ en déneigement. 

Dans le rapport semestriel au 30 septembre sur l’état comparatif des revenus et des dépenses déposé à la séance publique du 21 novembre, la Ville prévoyait déjà rater sa cible pour l’enlèvement de la neige en 2017. Les élus avaient prévu un budget de 5,5 millions $, alors que cette dépense atteignait déjà 4,2 millions $ au 30 septembre. 

Compte tenu des moyennes de novembre et décembre, l’administration municipale s’attend à engloutir tout près de 6,4 millions $ pour le déneigement en 2017, ce qui constituerait un écart de 852 000 $ par rapport aux prévisions. En fait, au 30 septembre, 76 % du budget de l’année avait déjà été investi dans ce poste. À ce moment, la Ville de Shawinigan avait dépensé tout près d’un million de dollars de plus qu’à pareille date en 2016 pour l’enlèvement de la neige. Rappelons que les accumulations des trois premiers mois de 2017 avaient causé passablement de dommages.

M. Angers n’a pas voulu s’avancer sur la fin de l’année en cours, mais il répète que l’adoption du budget 2018, la semaine prochaine, réservera plus d’un million de dollars de plus au déneigement l’an prochain.

«C’est pourquoi nous avons du bon rendement jusqu’ici», fait-il remarquer. Rappelons qu’en septembre, la Ville de Shawinigan a annoncé une nouvelle politique de déneigement, qui prévoit notamment une sortie plus rapide de la machinerie lors des tempêtes.