Le budget de déneigement n’est pas facile à respecter à Shawinigan depuis quelques années.

Déneigement à Shawinigan: nouvelle hausse de budget en 2020

Shawinigan — Le budget de déneigement est devenu un vrai casse-tête pour la Ville de Shawinigan. Dans son état comparatif des revenus et des dépenses au 30 septembre présenté à l’assemblée publique de mardi soir, Alain Gravel, directeur des Services financiers, indique que ce poste budgétaire atteint déjà un peu plus de 7 millions $ en 2019, soit 1,3 million $ de plus qu’à pareille date un an auparavant. Le maire, Michel Angers, ne fait pas de cachette: le conseil municipal prévoira encore plus d’argent pour le déneigement en 2020.

En 2015, la Ville budgétait 6,09 millions $ pour ces opérations essentielles. L’année suivante, le conseil municipal décidait de serrer la ceinture en réduisant ce montant à 5,95 millions $, puis à 5,5 millions $ en 2017. Mais l’avalanche de doléances a convaincu les élus de réviser la politique de déneigement et d’investir davantage.

Ce budget est ainsi passé à 6,987 millions $ en 2018, puis à 7,9 millions $ cette année. En deux ans, le montant prévu au déneigement à Shawinigan a donc bondi de 44 %. Pire, cette bonification ne comble pas encore tous les besoins, car selon la moyenne historique de précipitations en novembre et en décembre, M. Gravel estime que le compteur s’arrêtera à... 9,8 millions $ pour ce poste budgétaire à la fin de l’année.

«Ça augmente tout le temps, les gens demandent toujours plus», constate M. Angers. «Beaucoup de choses ont été demandées et accordées.»

Le maire cite les exemples d’interventions plus rapides lors des tempêtes, du soufflage de la neige sur les terrains deux fois plutôt qu’une seule fois par hiver, de meilleures pratiques de déglaçage...

Dans ce contexte, M. Angers ne cache pas que le budget de déneigement devrait à nouveau être augmenté en 2020. «La perspective, ce sera de viser presque 10 millions $ (dans le prochain budget). Ça n’a plus de sens, passer de 5 à 10 millions $ en trois ans! Nous avons doublé le budget de la neige! C’est un peu plus que l’indice des prix à la consommation...»

Léger surplus

Une autre dépense a pris beaucoup plus d’ampleur que prévu jusqu’à maintenant en 2019 à Shawinigan: des investissements supérieurs de 726 386 $ en voirie, pour la réparation de nids-de-poule, l’asphaltage et pour l’entretien mécanique des véhicules.

En fait, au 30 septembre, une somme de 2,7 millions $ avait été dépensée à cet effet, soit environ 70 000 $ de plus qu’à pareille date en 2018. Mais la Ville prévoit terminer l’année à tout près de 5 millions $, un coût beaucoup plus important que les 4,2 millions $ inscrits au budget. Le conseil municipal a d’ailleurs pigé 500 000 $ dans son surplus non réservé pour réaliser les réparations mécaniques à l’équipement de voirie.

En considérant la conciliation à des fins fiscales, qui comprend les immobilisations, les frais de financement et les activités d’investissement, la Ville de Shawinigan s’attend à dégager un infime surplus de 47 256 $ en 2019, sur un budget de 94,4 millions $. Il ne s’agit évidemment que d’une prévision, mais si elle s’avérait, il s’agirait du plus petit surplus dégagé depuis la fusion municipale, outre le déficit de 189 000 $ enregistré lors de la première année, en 2002.

Une hausse des revenus de taxes de 456 000 $ est venue donner un peu d’air à l’administration municipale en 2019, de même qu’une augmentation des droits de mutation de 88 000 $ par rapport à ce qui était prévu en début d’année.

La Ville a également évité une dépense de près de 1,5 million $ pour le nouveau système d’approvisionnement en eau potable, mais il s’agira simplement d’une partie remise en raison d’un délai dans la mise en exploitation des nouvelles usines de traitement. D’ailleurs, en séance publique, le conseil municipal a adopté une résolution pour demander au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation un report de la fin des travaux à celle du lac à la Pêche au 31 décembre 2020.

Un peu dans la même veine, le délai dans la mise en place du nouveau plan de la Régie de transport en commun de Shawinigan a permis d’épargner momentanément 200 000 $.

Enfin, une économie de 738 000 $ apparaît également grâce à la réduction de l’aide financière au Parc de l’Île-Melville et à la Cité de l’énergie.