La directrice générale du SSM, Stéphanie Plante.

Déjà 221 000 $ en promesses de dons

SHAWINIGAN — La directrice du Séminaire Saint-Marie, Stéphanie Plante, est visiblement très encouragée par le soutien offert par la communauté à l’établissement. La campagne de financement de 5 ans amorcée en janvier 2017 porte ses fruits puisque pas moins de 221 000 $ en promesses de dons ont été faites à la Fondation du SSM jusqu’à présent, dont les 50 000 $ octroyés par la Ville de Shawinigan, mardi soir.

«On est très content. Nous avons aussi des dons récurrents», précise Mme Plante. «Notre objectif est de 1 million $», indique-t-elle.

La Fondation, dit-elle, a repris contact avec les anciens du SSM. «C’est quelque chose qui avait été un peu laissé de côté au niveau de la Fondation», dit-elle. «Donc, on a d’abord pris contact avec nos anciens. Nous avons aussi interpellé le milieu des affaires et la Ville», dit-elle. C’est à l’unanimité que le conseil municipal, rappelons-le, a accepté la demande de contribution à cette campagne.

Les sommes recueillies par la Fondation du SSM serviront tout d’abord à aider les élèves qui souhaiteraient étudier au SSM, mais qui n’en ont pas les moyens. L’argent servira aussi à soutenir l’école pour l’achat de matériel informatique, entre autres choses.

Mme Plante souligne que le nombre d’élèves fréquentant le SSM, soit quelque 180, «s’est stabilisé». Une dizaine de nouveaux élèves sont venus gonfler les rangs au cours de l’année. Les classes des trois niveaux sont presque pleines, se réjouit-elle.

«C’est encourageant», dit-elle. «Je pense que le message est plus positif, dans la population et on le ressent définitivement à l’interne», dit-elle. «On a travaillé fort auprès des parents. On n’expliquait pas que oui, on a déjà été 500 à l’école, mais qu’on a changé l’organigramme. Il y a eu des postes coupés au niveau administratif, mais il n’y a pas eu d’impacts au niveau des services qu’on donne aux élèves. Cinq cents par rapport à 180 élèves, on s’entend que l’administration n’est pas obligée d’être la même», plaide Mme Plante. «C’est là-dessus qu’on a beaucoup travaillé et ça fait une différence», dit-elle.

Le SSM indique que si les anciens du Séminaire Sainte-Marie donnaient à eux seuls 10 $ par mois pendant 5 ans à la Fondation, cela représenterait un montant de 275 000 $ par année dont bénéficieraient l’école et les élèves.

Le SSM entend organiser diverses activités de financement afin de donner un coup de pouce à sa campagne de financement.