Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a annoncé, lundi matin, au Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins, une aide financière de quatre millions de dollars sur deux ans pour le Centre d'excellence en efficacité énergétique de Shawinigan. On le voit ici en compagnie du maire, Michel Angers.

C3E: Michel Angers demeure prudent

Même s'il salue le maintien du Centre d'excellence en efficacité énergétique à Shawinigan, Michel Angers convient que la Ville souhaiterait obtenir certains engagements avant d'accorder un soutien concret à l'organisme.
En 2010, le conseil municipal avait consenti un montant de 50 000 $ pendant cinq ans au C3E, pour un total de 250 000 $. Pour le moment, le maire de Shawinigan ne peut pas confirmer la nouvelle contribution de la Ville.
«Nous sommes en train d'évaluer ça», commente-t-il. «Nous attendions de voir l'annonce (du gouvernement), le créneau spécifique dans lequel le C3E était pour s'engager. C'est sûr qu'il y aura un appui. Est-ce que ce sera un appui financier ? Ce sera à voir. Chose certaine, on s'attendra à avoir des retombées économiques ici, à Shawinigan. Ce sera incontournable.»
M. Angers ne veut pas aller jusqu'à qualifier les cinq premières années du C3E de rendez-vous manqué. À l'origine, l'organisme souhaitait participer au financement d'une quinzaine d'entreprises à Shawinigan.
Or, son bilan local s'est résumé au transfert d'une propriété intellectuelle et à sa mise en marché au DigiHub, un investissement de 535 000 $. En étirant un peu l'élastique, rappelons que le C3E avait aussi versé une contribution de 348 150 $ à AddÉnergie en novembre 2010. En février 2014, cette entreprise de Québec annonçait l'ouverture d'une usine à Shawinigan.
«Les retombées locales n'ont pas été à la hauteur de ce qu'on espérait», convient le maire. «On souhaite que le C3E ira encore plus loin.»