D'importants travaux sont prévus sur l'avenue de la Station en 2014 et ils toucheront également l'intersection de la 5e Rue.

Avenue de la Station: un chantier de près de 11 millions $

Le plus important chantier routier à Shawinigan en 2014 ne se limitera finalement pas à l'avenue de la Station. En effet, des travaux de raccordement de conduites perturberont aussi les intersections de la 5e Rue et de la rue Cascade, de sorte que l'évaluation de ces manoeuvres passe de 7 à près de 11 millions $.
Le conseiller du district de la Cité, Alain Lord, a déposé un avis de motion en assemblée extraordinaire, lundi dernier, pour annoncer l'adoption prochaine d'un règlement d'emprunt de 10,9 millions $ pour ces travaux, qui impliquent le remplacement de la conduite d'aqueduc, des réseaux d'égout sanitaire et pluvial.
En décembre, la Ville estimait ce chantier à six millions de dollars. Le 22 janvier, après son discours devant les membres de la Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan, le maire Michel Angers avait mentionné que le ministère des Transports avait confirmé son appui pour réaliser ces travaux en 2014. La Ville les évaluait alors à sept millions $.
L'avis de motion présenté le 24 février représente donc une hausse de près de quatre millions $ par rapport à ce qui était prévu un mois auparavant. Mais le maire précise que des ajouts importants expliquent cet ajustement.
«On s'est posé la question à savoir où les conduites se connectent», raconte M. Angers. «L'avenue de la Station abrite la conduite maîtresse de la ville. Des connexions existent avec des conduites de la 5e et de la 4e Rue. On s'est dit que si on passait dans le coin, qu'on refaisait l'asphalte, devrait-on recommencer quand nous ferons les travaux de la 5e Rue?»
«Nous avons donc décidé d'en profiter pour refaire un petit bout de la 5e Rue, jusqu'à la rue Tamarac», ajoute-t-il. «Nous avons une rencontre prévue avec les membres du Regroupement des gens d'affaires du centre-ville de Shawinigan le mardi, 11 mars. Nous allons leur expliquer le projet et pourquoi nous devons faire un bout de la 5e Rue. C'est une question d'économie, purement et simplement.»
Il faut évidemment s'attendre à une perturbation de la circulation dans ce secteur, considéré comme le plus achalandé à Shawinigan. M. Angers fait remarquer que la 5e Rue pourra quand même être accessible dans sa plus grande partie.
Impossible, pour le moment, de savoir précisément quand se dérouleront ces travaux, dont la Ville assumera environ la moitié des coûts. L'autre partie proviendra du Programme d'infrastructures Québec-Municipalités et du ministère des Transports, puisqu'il s'agit d'une route provinciale, la 157.
«Nous devrons bien gérer tout cela», convient M. Angers. «Ça va finalement prendre quelques semaines de plus, mais on va s'organiser pour être efficaces.»
Lors de la même séance publique, le conseil municipal a mis fin au règlement d'emprunt adopté le 14 juin 2011 pour «procéder à la réfection complète de l'avenue de la Station comprenant le remplacement des conduites d'aqueduc et d'égout ainsi que tous les travaux de voirie inhérents». Les élus avaient alors annoncé un emprunt de 5 171 800 $ pour ce chantier, qui devrait finalement se réaliser trois ans plus tard.