Adhésion en suspens à l'Office de tourisme

En plus de perdre l'expertise de Sonia Tremblay sur le conseil d'administration, l'Office de tourisme, foires et congrès de Shawinigan pourrait très bien se passer de la précieuse cotisation de l'Auberge Gouverneur et du centre des congrès.
En effet, les membres de l'OTFC doivent défrayer un montant annuel à l'organisme. De mémoire, Mme Tremblay l'estime à 6000 $ pour les deux entités. Dans les circonstances actuelles, elle ne nie pas qu'elle pourrait carrément se retirer de l'OTFC.
«Ma décision n'est pas arrêtée, mais ce n'est pas exclu», confie-t-elle. «On devra me justifier le montant qu'on me demande d'investir. Ils devront me vendre leur salade.»
Même hésitation au Parc de l'Île Melville. Sa directrice générale, Marie-Louise Tardif, a démissionné du conseil d'administration de l'OTFC en décembre. Elle a reçu la demande de renouvellement d'adhésion et l'a soigneusement classée... au recyclage!
«Ma confiance est altérée», reconnaît Mme Tardif. «Leur façon d'investir de l'argent ne correspond pas à ma façon de voir les choses. Je n'investirai pas un montant dans quelque chose si je ne suis pas sûre que ça va rapporter!»