Le maire de Shawinigan, Michel Angers, soutient que les hausses de taxes ne seront pas trop salées en 2014.

À surveiller en 2014 à Shawinigan

Michel Angers, maire de ShawiniganUn réseau public pour le traitement des eaux usées au lac à la Tortue sera-t-il confirmé en 2014? Les riverains n'en sont pas à un mirage près dans ce dossier, mais le maire leur a promis une lutte aussi acharnée pour le financement des égouts que pour l'approvisionnement en eau potable de Shawinigan. Ce dernier dossier devrait finalement obtenir toutes les approbations en 2014, de sorte que le projet du secteur Lac-à-la-Tortue, que certains n'attendent plus, deviendra prioritaire.
<p>Philippe Nadeau</p>
Philippe Nadeau, président d'Alchemic Dream
Le projet de la station du numérique au Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins doit prendre forme en 2014. Le maire de Shawinigan y fonde beaucoup d'espoirs et Alchemic Dream représente sans aucun doute la pierre d'assise de ce projet. Les interventions publiques de M. Nadeau sur le potentiel de cette station du numérique laissent entrevoir de bien belles choses pour Shawinigan.
Liliane Guay, présidente de la Coalition contre le bruit
Le recours collectif contre les vols d'hydravions touristiques procédera-t-il en 2014 ou les parties en arriveront-elles à une entente hors cour? Pour le moment, même si Aviation Mauricie a cessé ses activités, la Coalition contre le bruit veut procéder pour ne pas revivre les mêmes inconvénients avec d'autres exploitants.
<p>Valérie Lalbin et Michel Matteau</p>
Valérie Lalbin, directrice générale et Michel Matteau, président de l'OTFC
L'Office de tourisme, foires et congrès de Shawinigan est présenté comme un outil de développement essentiel par la Ville de Shawinigan, mais l'organisme tarde à prendre son erre d'aller. Le nouveau conseil d'administration est composé de personnalités fortes et il sera intéressant de voir si Michel Matteau pourra convaincre tout le monde de travailler pour la même cause.
<p>Robert Pilotte</p>
Robert Pilotte, candidat libéral?
L'ex-animateur de radio et candidat libéral malheureux lors de l'élection provinciale de septembre 2012 dans le comté de Saint-Maurice vient de traverser une année éprouvante, lors du procès en réclamation de biens au Domaine Beauséjour. Le juge lui a donné raison et M. Pilotte et sa conjointe reviendront à la charge en janvier, cette fois dans une action de 400 000 $ contre Stéphane Montmorency et Manon Paquet, pour dommages moraux et exemplaires. Par la suite, la tentation sera grande de représenter à nouveau les libéraux en campagne électorale.