Le CHSLD Laflèche sera modernisé, mais le maire de Shawinigan tient tout de même à une maison des aînés.
Le CHSLD Laflèche sera modernisé, mais le maire de Shawinigan tient tout de même à une maison des aînés.

Shawinigan tient à sa maison des aînés

SHAWINIGAN — Comptez sur le maire de Shawinigan, Michel Angers, pour marteler l’importance d’intégrer une maison des aînés dans les limites de sa ville dans un avenir prévisible. La modernisation du centre d’hébergement et de soins de longue durée Laflèche constitue certes une bonne nouvelle, mais elle ne comblera pas tous les besoins, fait-il remarquer.

Le maire de Shawinigan était un peu étonné, au début juin, d’apprendre que le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec ne s’était pas trop attardé au nord de la région pour la première vague de construction de maisons des aînés. Une annonce officielle a été effectuée pour Trois-Rivières jeudi matin. Drummondville et la MRC d’Arthabaska-L’Érable devraient également bénéficier de ce nouveau concept pour les personnes âgées, selon le plan de relance économique rendu public le mois dernier.

Shawinigan devra vraisemblablement attendre une prochaine vague d’annonces, confiait jeudi la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais.

«Ce n’est pas moi qui fait le choix où sont déterminées les maisons des aînés», explique-t-elle. «Je me fie aux pdg des CISSS et des CIUSSS du Québec et au sous-ministre aux infrastructures.»

Après avoir mentionné que le gouvernement s’attarderait aussi au maintien des personnes âgées à domicile le plus longtemps possible, Mme Blais a parlé du cas spécifique de Shawinigan.

«Éventuellement, peut-être y aura-t-il une maison (des aînés) à Shawinigan, mais pour l’instant, ça ne fait pas partie des plans actuels des 2600 places qui doivent être développées», indique-t-elle. «Mais vous savez, c’est un premier mandat, les 2600 places...»

Lors de l’assemblée publique régulière du conseil municipal, mardi, les élus ont adopté une résolution pour demander au CIUSSS MCQ de recommander à la ministre la candidature de Shawinigan pour accueillir une maison des aînés.

«C’est sûr que Trois-Rivières, avec une population de 135 000 personnes, a plus de personnes âgées que nous», explique M. Angers. «Drummondville aussi, à près de 80 000 personnes. Mais il faut aussi regarder le vieillissement de la population. J’ai donné plein d’arguments au CIUSSS MCQ. C’est pourquoi nous avons adopté une résolution.»

Lors de la conférence d’information de jeudi, le président - directeur général du CIUSSS MCQ, Carol Fillion, a également confirmé que les CHSLD du territoire seraient «remis à niveau», incluant évidemment Laflèche.

«Nous constatons le partage de salles de toilettes pour deux résidents, le partage de chambres multiples et quelle vocation faudrait-il leur donner?», énumère-t-il. «À Laflèche, nous sommes à voir comment bien desservir nos personnes âgées à Shawinigan. Laflèche devra être mis à niveau.»

Cette bonne nouvelle ne rassasie pas le maire de Shawinigan.

«Ça prend une maison des aînés», insiste-t-il. «Si le CHSLD Laflèche n’est pas conforme, ils devront le transformer pour mettre un résident par chambre. Ça prendra donc plus de places. Raison de plus pour qu’on puisse avoir une maison des aînés, avec plus d’espace, de la climatisation, etc. Je veux m’inscrire dans cette démarche.»

Pour le moment, le CHSLD Laflèche peut accueillir jusqu’à 154 résidents. L’établissement compte toujours 22 chambres doubles.

Avec la collaboration de Gabriel Delisle