Le Nouvelliste
La vente du Trou du diable à Molson Coors n’a pas fini de faire jaser à Shawinigan et dans l’univers des microbrasseries.
La vente du Trou du diable à Molson Coors n’a pas fini de faire jaser à Shawinigan et dans l’univers des microbrasseries.

Shawinigan tablettée

Guy Veillette
Guy Veillette
Le Nouvelliste
Shawinigan — Craignant une réaction très négative de ses membres, l’Association des microbrasseries du Québec a décidé de ne pas organiser son neuvième congrès annuel à Shawinigan en 2018. Une autre démonstration de la gueule de bois qui caractérise une frange de ce milieu tissé serré après l’annonce de l’acquisition du Trou du diable par Molson Coors, le 9 novembre dernier.