Sur la photo, on retrouve Marie-Claude Durand, Geneviève Dubois, mairesse de Nicolet, Cintia Proulx-St-Germain avec sa fille Marine St-Yves et Xavier Durand dans la balancoire.

Shawinigan s’inspire de Nicolet pour un budget participatif citoyen: «Je trouve ça flatteur»

NICOLET — «Je trouve ça flatteur que les plus grandes municipalités s’inspirent des plus petites. Ça prouve qu’on peut être aussi leader dans certains domaines».

Voilà comment la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, a réagi au fait que la Ville de Shawinigan s’apprête à imiter sa municipalité en proposant un budget participatif citoyen.

D’ailleurs, vendredi, elle procédait à l’inauguration du projet de modules de jeux au Port Saint-François, réalisé au coût de 43 200 dollars dans le cadre de ce programme qu’elle a institué. D’où ses félicitations adressées à Marie-Claude Durand, Joëlle Bélanger et Cinthia Proulx-St-Germain pour leur engagement.

«À l’approche des budgets municipaux, il est intéressant de voir que d’autres villes de la Mauricie et du Centre-du-Québec s’inspirent de Nicolet et s’intéressent au principe de budget participatif citoyen. Nous avons d’ailleurs assuré les villes voisines de notre entière collaboration s’ils ont besoin d’information sur la démarche entreprise depuis deux ans à Nicolet», a-t-elle indiqué dans son allocution.

Au printemps, celle-ci avait répondu à l’invitation de son homologue de Shawinigan, Michel Angers, pour aller présenter le concept aux élus municipaux. «Ça fait un petit bout de temps que le conseil de Shawinigan réfléchit à ça. Je trouve ça intéressant que les élus s’ouvrent à cette participation citoyenne de façon générale», a-t-elle indiqué au Nouvelliste.

Pour cette dernière, l’inauguration de vendredi «vient boucler la boucle de la première édition du budget participatif citoyen», une promesse qui, dit-elle, fut ainsi respectée. «Nous avons dû prendre quelques précautions particulières pour l’installation de ces jeux situés en zone inondable», a toutefois précisé la mairesse. Par ailleurs, le dépôt des projets n’a jamais fait peur à son équipe. «Nous avons confiance en nos gens et notre processus. Il y a plusieurs étapes qui amènent un projet à être soumis au vote populaire. Ceux-ci sont réfléchis, développés, déposés par des Nicolétains et Nicolétaines. Ces personnes sont certainement bien placées pour savoir si un projet est bon ou non pour la municipalité. Et les projets proposés ne sont jamais bien loin des préoccupations des membres du conseil municipal», explique Geneviève Dubois. «Pour qu’un budget participatif fonctionne bien et réponde aux besoins, nous devons être dans une démarche citoyenne ouverte réelle. Pas seulement dans une vague populaire», renchérit-elle.

La mairesse rappelle que le budget participatif citoyen est un moyen de permettre à la population de s’impliquer. «Si jamais un jour nous en avions fait le tour, nous trouverons autre chose pour stimuler la participation. Tant qu’il y aura des projets, il y aura un budget participatif citoyen à Nicolet et connaissant l’imagination et la créativité des Nicolétaines et Nicolétains, je souhaite que cette démarche vive longtemps chez nous», conclut Mme Dubois.