Nancy Déziel

Shawinigan lorgne un budget participatif

SHAWINIGAN — Inspiré par la Ville de Nicolet, le conseil municipal de Shawinigan devrait proposer un budget participatif à ses citoyens, sans doute dès 2019.

Le maire, Michel Angers, a glissé ce message mardi matin, dans le cadre de l’annonce de l’adoption de son nouveau schéma d’aménagement et de développement durable. Son plan d’action comprend 22 projets, dont six seront réalisés à court terme. L’un d’eux consiste à définir et mettre en place une stratégie de participation citoyenne.

M. Angers précise que la conseillère Nancy Déziel, présidente de la commission sur les communications et les relations avec les citoyens, travaille sur ce projet.

«On pense que 2019 pourrait être une année de grande première pour les budgets participatifs», avance-t-il. «C’est un engagement que j’avais pris (lors de la campagne électorale de 2017) et qui a fait l’unanimité autour de la table. Nous avons pris la peine de regarder ce qui se fait ailleurs, évidemment ce que Nicolet a fait. Mme (Geneviève) Dubois a été un précurseur là-dedans.»

Depuis l’an dernier, Nicolet consacre 1 % de son budget annuel à la réalisation d’initiatives proposées par son milieu. En 2017, un montant de 130 000 $ a été réservé pour l’aménagement du quai au Port Saint-François, une structure de jeux d’enfants et un arbre-fontaine au Centre des arts populaires.

Cette année, ce budget participatif est passé à 140 000 $. Les 10 000 $ supplémentaires sont réservés à un volet jeunesse. Le mois dernier, la mairesse a annoncé que le réaménagement du parc Nicoterre avait été retenu pour le volet général en 2018, toujours à la suite d’un vote.

M. Angers n’a pas voulu donner l’ordre de grandeur de la somme qui serait consacrée au budget participatif à Shawinigan, mais il serait étonnant que le conseil municipal retienne la même proportion. Un pour cent du budget équivaudrait à une enveloppe d’environ 800 000 $.

«Je vais laisser le soin à la commission de travailler là-dessus», esquive le maire. «Elle va nous faire une recommandation et si nous sommes prêts pour 2019, nous le ferons.»

Précisons que les cinq autres actions découlant du schéma d’aménagement qui sont prévues à court terme impliquent le déploiement d’une stratégie de ville intelligente, l’amélioration des services aux citoyens, le développement de la culture entrepreneuriale, l’appui à la diversification et au développement économique et l’élaboration d’une stratégie de mise en valeur et de protection des milieux naturels.