La croissance de la population passe beaucoup par le secteur Shawinigan-Sud, ce qui entraîne de légères modifications à la carte électorale en vue de l’élection municipale de 2021.
La croissance de la population passe beaucoup par le secteur Shawinigan-Sud, ce qui entraîne de légères modifications à la carte électorale en vue de l’élection municipale de 2021.

Shawinigan: légères modifications à deux districts

Guy Veillette
Guy Veillette
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — Aviez-vous oublié que des élections municipales sont prévues au Québec en 2021? La Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités impose l’adoption d’un règlement prévoyant la division des districts électoraux dans l’année qui précède le scrutin. Pour la première fois en huit ans, la Ville de Shawinigan propose de légers changements.

En 2012, tous les districts avaient connu de légères modifications à leurs frontières, à l’exception de ceux de la Cité et des Hêtres. Cette fois, les changements se limitent à un transfert d’électeurs du district Val-Mauricie vers celui d’Almaville. La résolution a été adoptée lors de la dernière séance publique régulière du conseil municipal.

À chaque année, le secteur Shawinigan-Sud demeure le plus dynamique en terme de construction résidentielle. Au fil des années, cette croissance a entraîné une disparité entre les deux districts. Voilà pourquoi environ 400 électeurs basculeront du district Val-Mauricie à celui d’Almaville lors de la prochaine élection.

Ces corrections ne changeront pas la carte électorale de façon aussi significative qu’en 2008, alors que le conseil municipal avec convenu, sur division, de faire passer le nombre de districts de dix à huit. Depuis ce temps, de légères modifications ont donc été apportées en 2012 tandis qu’en 2016, les élus avaient décidé de conserver exactement les mêmes limites pour chaque district. Cette fois, la croissance de la population dans le secteur Shawinigan-Sud impose des ajustements.

L’adoption de cette nouvelle carte permet d’observer l’évolution des districts depuis l’important redécoupage de 2008. Il en ressort qu’après avoir constaté une baisse généralisée d’électeurs entre 2008 et 2012, la tendance s’est inversée dans la majorité des districts au cours des huit dernières années.

Sans surprise, le secteur Shawinigan-Sud donne le ton, alors que les districts Val-Mauricie et Almaville connaissent une belle croissance, même après le redécoupage proposé. Le territoire actuellement représenté par Guy Arseneault est même le seul à avoir augmenté son nombre d’électeurs par rapport à celui de 2008. Avec ses nouvelles limites, Almaville retrouve sensiblement le même nombre d’électeurs qu’il y a douze ans.

Les districts de la Rivière et des Montagnes s’inscrivent également dans une tendance à la hausse depuis 2012. De son côté, le district des Boisés voit son nombre d’électeurs croître de 2,1 % depuis huit ans.

Le portrait est moins réjouissant dans le coeur de la ville. Le district de la Cité a perdu un millier d’électeurs depuis 2008, bien que la dégringolade ait surtout été observée entre 2008 et 2012.

Le nombre de personnes habiles à voter s’érode aussi progressivement dans les districts du Rocher et des Hêtres.

Selon le règlement adopté le 14 avril, Shawinigan compte actuellement 42 480 électeurs, une augmentation de 2,2 % par rapport à 2012.

La prochaine élection municipale est prévue le 7 novembre 2021.