Michel Angers, maire de Shawinigan.
Michel Angers, maire de Shawinigan.

Shawinigan lance un message aux entreprises de télécommunications

Marc-André Pelletier
Marc-André Pelletier
Initiative de journalisme local - Le Nouvelliste
Shawinigan — En séance publique du conseil municipal mardi soir, le maire Michel Angers a démontré son exaspération envers les entreprises de télécommunications pour la desserte de services à large bande dans différents secteurs de Shawinigan, soulignant qu’il est «plus que temps d’arrêter la fracture numérique».

La Ville de Shawinigan a demandé à nouveau aux fournisseurs de ce domaine de donner la priorité au déploiement de services à larges bandes dans les secteurs qui ne sont pas desservis par ledit service actuellement.

Il est entre autres question du secteur Saint-Jean-des-Piles, du rang Saint-Michel à Shawinigan-Sud, des problématiques d’accès pour les campings et les secteurs riverains. La conseillère Nancy Déziel a proposé de profiter des subventions gouvernementales actuellement généreuses pour aller de l’avant sur ce point pour soutenir les citoyens, les entreprises, les enseignants et les étudiants dans leur quotidien respectif.

«Avec le télétravail entre autres, Internet haute vitesse devient un incontournable. J’ose espérer que certaines compagnies se montreront plus collaboratrices pour permettre à tous ceux qui le souhaitent d’avoir ce service.»

La Ville empruntera par ailleurs 2 323 000 $ pour la mise à jour du bassin de taxation du Domaine le Campagnard en prolongeant les services d’aqueduc, d’égouts et de voirie pour cet ensemble résidentiel.

Un autre emprunt de 1 484 000 $ servira à l’aménagement de différentes infrastructures de loisirs dans les parcs municipaux de Shawinigan.

Enfin, la Ville a profité de sa dernière séance de 2020 pour se proclamer municipalité alliée contre la violence conjugale.