Le maire de Shawinigan, Michel Angers, affirme réaliser un «vieux rêve» en lançant le budget participatif citoyen.

Shawinigan lance le budget participatif citoyen

Shawinigan — À l’instar d’un nombre croissant de municipalités, au Québec et dans le monde, la Ville de Shawinigan consacrera désormais une part de son budget à réaliser des projets émanant directement d’une volonté citoyenne. Un montant maximal de 250 000 $, tiré du budget d’immobilisation annuel, sera ainsi dédié, dès cette année, au budget participatif citoyen.

C’est à partir du 29 avril prochain que les citoyens de Shawinigan pourront soumettre des projets répondant à un certain nombre de critères, dont ceux de viser le bien commun et de répondre à un besoin collectif. À la fermeture de la période de soumission, le 14 juin, les projets pourront faire l’objet d’une bonification avant d’être soumis à un comité d’analyse, composé de quatre élus, quatre employés municipaux et quatre citoyens.

Les projets jugés recevables seront finalement soumis à l’approbation populaire. C’est entre les 3 et 20 septembre prochain que les Shawiniganais seront appelés à se prononcer. Jusqu’à trois projets pourront être retenus. L’enveloppe budgétaire se divise en deux volets, soit un maximum de 200 000 $ pour un volet dit grand public et un maximum de 50 000 $ pour un volet visant un environnement sain et durable.

Le maire Michel Angers a expliqué lors de l’annonce, mardi matin, qu’il réalise un vieux rêve et qu’il concrétise du même coup un engagement électoral. C’est au cours d’un voyage à Porto Alegre, au Brésil, dans le cadre du forum social mondial, il y a plus de 25 ans, que le maire de Shawinigan avait constaté comment la ville avait surmonté de graves problèmes de pauvreté en impliquant ses citoyens dans le processus décisionnel. «On voulait se servir de la force des citoyens, de leur capacité à innover, à faire des choses, pour que cette ville portuaire puisse reprendre éventuellement son envol», raconte-t-il.

C’est la Commission sur les communications et les relations avec les citoyens, sous la présidence de la conseillère municipale Nancy Déziel, qui avait pour mandat d’étudier les modèles existants dans d’autres municipalités afin de proposer une formule convenant à la réalité de Shawinigan. On se sera notamment penché sur l’initiative mise en place à Nicolet, où le budget participatif en est à sa troisième édition cette année.

Si l’enveloppe dédiée au budget participatif à Nicolet est de 1 % du budget municipal global, le maire Angers indique que les comparaisons sont difficiles considérant l’importance du budget de la Ville de Shawinigan, en comparaison de la municipalité centricoise. Le budget de Shawinigan avoisine les 96 millions $, fait-il valoir. Conséquemment, le budget citoyen participatif est davantage de l’échelle du 1/4 % du budget global de la Ville. M. Angers ne ferme toutefois pas la porte à une bonification de la mesure dans les années à venir. «Si les gens embarquent dans le projet et que l’on est capable de se dégager de la marge de manœuvre, pourquoi pas?», lance-t-il.

La période d’analyse des projets s’étendra entre les 25 juin et 23 août prochains. Il n’est pas exclu de proposer à certains citoyens de fusionner des projets si l’on juge que des idées se recoupent. Les projets retenus seront ensuite dévoilés au public. Les citoyens seront ensuite appelés à se prononcer sur les projets de leur choix. L’annonce des projets gagnants est prévue pour le 8 octobre 2019.

Pour Alexandre Audet, un des quatre citoyens impliqué dans le comité de pilotage chargé d’étudier la recevabilité des projets, il s’agit d’une occasion concrète pour les citoyens de s’inscrire dans le processus décisionnel. «Je suis agréablement surpris que la Ville nous donne cette opportunité-là», déclare-t-il.

Les projets soumis, pour être recevables, devront minimalement présenter une valeur de 25 000 $, ne pas servir un intérêt privé, être accessibles sans frais ou à faible coût et être conformes à la loi et à la réglementation municipale. Une plateforme sera lancée et sera accessible depuis le site Internet de la Ville pour déposer les projets et assurer le suivi de ceux-ci. Si l’identité de l’entreprise ayant développé l’interface reste à être dévoilée, on souligne que celle-ci est Shawiniganaise.