Le parc des Chutes demeurera ouvert pour permettre à la population d’admirer le réveil de la rivière Saint-Maurice, qui se manifeste de façon sporadique pour le moment en raison du lent dégel.
Le parc des Chutes demeurera ouvert pour permettre à la population d’admirer le réveil de la rivière Saint-Maurice, qui se manifeste de façon sporadique pour le moment en raison du lent dégel.

Shawinigan laisse accès au parc des Chutes

Shawinigan — La Ville de Shawinigan n’a pas l’intention de priver aux citoyens l’accès au parc des Chutes, au moment où la rivière Saint-Maurice s’apprête à livrer sa performance de l’année avec l’ouverture des vannes du barrage Almaville.

Chaque printemps, ce site attire de nombreux visiteurs. Cette année, les travaux au pont Marc-Trudel et surtout, les directives de distanciation physique pour réduire la propagation de la COVID-19 risquaient de perturber ce rituel.

Luc Désaulniers, directeur général du parc de l’Île-Melville, avait même demandé à la Ville de Shawinigan d’installer des blocs de béton à l’entrée du parc des Chutes afin de décourager les rassemblements. Il a également déversé de la neige sur la route qui mène aux divers stationnements pour bloquer le passage des automobilistes.

Après réflexion, la Ville de Shawinigan a toutefois décidé de ne pas bloquer l’accès au premier stationnement ni au belvédère.

«Nous permettons aux gens d’y aller», indique François St-Onge, directeur du Service des communications et des relations avec les citoyens. «On trouve important de laisser les espaces verts disponibles pour la population. Les gens ont besoin de sortir, de ventiler un peu.»

«Cependant, tout le monde doit être responsable», prévient le porte-parole. «Les gens doivent suivre les règles de distance physique prescrites par la santé publique.»

L’endroit risque d’être particulièrement fréquenté lorsque le beau temps s’installera pour de bon. En effet, avec les travaux sur le pont Marc-Trudel en direction nord, les marcheurs ne pourront bénéficier du point de vue habituel. Le belvédère du parc des Chutes deviendra le site privilégié pour admirer le spectacle.

Pour le moment, la prestation demeure inégale en raison de la très lente fonte des neiges. Les vannes du barrage se sont ouvertes, puis se sont refermées au cours des derniers jours.

«Les grandes variables, ce sont les précipitations et la température», rappelle Lucie Roy, conseillère en relations avec le milieu chez Hydro-Québec. «Présentement, nous sommes dans un mode de gestion en fonction d’une lente fonte des neiges.»

Aires de jeux

M. St-Onge précise que tous les parcs sont demeurés ouverts depuis le début de la crise à Shawinigan, mais que les aires de jeux sont fermées et le demeureront jusqu’à nouvel ordre.

«On pense que ça risque de bouger au cours des prochaines semaines, mais nous demeurons à l’écoute des directives de la santé publique», termine-t-il.