Des milliers de litres d’eau ont été commandés par la commission scolaire, les entreprises et les établissements du CIUSSS-MCQ touchés par l’avis d’ébullition.

Shawinigan est prête à faire bouillir son eau pendant 12 jours

SHAWINIGAN — Huit cent seize caisses de 24 bouteilles, 252 cruches de 18 litres, 156 caisses de quatre contenants de 4 litres, en tout 16 824 litres d’eau ont été achetés par le CIUSSS-MCQ pour ses six établissements qui seront touchés, à partir de mardi matin, par l’avis d’ébullition de 12 jours imposé par la Ville de Shawinigan sur les deux tiers son territoire.

Écoles, centres d’éducation professionnelle, milieux hospitaliers, citoyens, commerces, tout le monde semble prêt, à Shawinigan, pour affronter cette contrainte.

La Ville a avisé le CIUSSS-MCQ il y a quelques semaines pour lui permettre de se préparer. La Commission scolaire de l’Énergie a également été avisée suffisamment à l’avance pour prendre des arrangements avec un fournisseur d’eau potable. La Commission scolaire prévoit avoir besoin de 180 cruches de 18 litres pour répondre aux besoins quotidiens de ses 13 établissements touchés.

Les écoles secondaires des Chutes et Val-Mauricie, de même que neuf écoles primaires, le Carrefour formation Mauricie et le Centre d’éducation aux adultes du Saint-Maurice sont visés par cet avis, indique la porte-parole de la Commission scolaire de l’Énergie, Amélie Germain-Bergeron.

Dès le 14 janvier au matin, des affichettes seront placées près de toutes les buvettes afin d’interdire la consommation de l’eau à même les fontaines. Les familles ont également été avisées d’envoyer leurs enfants à l’école avec une bouteille ou un contenant permettant de s’abreuver à l’une ou l’autre des cruches de 18 litres qui seront installées dans les établissements.

Du côté des entreprises, commerces et citoyens, la Ville a utilisé son Service de messagerie automatisée aux citoyens (SMAC), pour aviser les gens de cette contrainte qui s’amorce mardi.

Comme l’explique la porte-parole de la Ville, Chantal Carignan, le SMAC permet de relancer les abonnés au service tant et aussi longtemps que le message n’a pas été pris.

La Ville procédera à des tests d’évaluation de la capacité des pompes de distribution de la station de traitement de l’eau du Lac-à-la-Pêche.

La microbrasserie Le Trou du diable, de son côté, utilisera des cruches d’eau pour son secteur restaurant. Pour ce qui est de sa production de bières, «on a un système de filtration et l’on stérilise à la vapeur», signale le responsable des communications, Philippe Laroche. «La bière, c’est 95 % d’eau», rappelle-t-il. «On a aussi modifié notre calendrier. On va être en période de fermentation au lieu de brassage», dit-il, heureux d’avoir été averti à l’avance par la Ville.

M. Laroche est d’ailleurs très content de la mise en service de la station de traitement de l’eau du Lac-à-la-Pêche car «c’est l’eau qui fait la qualité de notre bière», fait-il valoir.

Pour le CIUSSS-MCQ, les établissements touchés sont l’Hôpital du Centre-de-la-Mauricie, le GMF et CLSC de Shawinigan, le CLSC de la Pointe, le Centre d’hébergement Saint-Maurice, le Centre multiservice de santé et de services sociaux de Shawinigan (édifice Dehauffe) et le CLSC du Centre-de-la-Mauricie, où se trouvent également le Centre régional de santé mentale et Centre d’intégration communautaire de Shawinigan. Des affichettes seront placées pour interdire la consommation directement à partir des buvettes.

La situation n’est pas perçue comme un drame. Comme l’explique la responsable des communications, Kellie Forand, les avis d’ébullition sont assez fréquents sur le vaste territoire du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec. La seule différence, dit-elle, c’est le volume d’eau qu’il faudra fournir cette fois.

Rappelons que des tests d’évaluation de la capacité des pompes de distribution de la station de traitement de l’eau du Lac-à-la-Pêche seront effectués avec un débit d’eau deux fois supérieur au débit habituel. Ces tests constituent une étape importante en vue de la mise en service de la station.

Ces essais, indique la Ville, créeront une importante variation de débit et délogeront des particules dans les conduites du réseau, d’où l’avis d’ébullition.

Cet avis touche le secteur Saint-Gérard-des-Laurentides, le secteur Shawinigan jusqu’à la 69e Rue, à l’est, le secteur Shawinigan-Sud, incluant les résidences situées sur le rang Saint-Mathieu jusqu’au quartier de la Poudrière inclusivement.

La population touchée est invitée à venir remplir gratuitement ses contenants personnels en eau potable dès le mardi 14 janvier, du lundi au vendredi, 7 h 30 à 23 h 30 et les samedis et dimanches, de 8 h à 18 h. Le point d’approvisionnement est situé au garage municipal du 75, 28e Rue, secteur Grand-Mère.

La porte-parole de la Ville rappelle que la population peut aussi consommer l’eau du robinet après l’avoir fait bouillir pendant au moins une minute.