La conseillère municipale Nancy Déziel.
La conseillère municipale Nancy Déziel.

Shawinigan: demande officielle pour la réduction de vitesse sur le chemin de Saint-Jean-des-Piles

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Shawinigan — La Ville de Shawinigan va officiellement de l’avant et demande au ministère des Transports du Québec de réduire à 40 km/h la vitesse sur le chemin Saint-Jean-des-Piles. Le conseil municipal a voté à l’unanimité en faveur de cette requête lors de la séance de mardi soir.

Ainsi, la demande comportera deux volets: la réduction à 40 km/h de la vitesse dans le village, mais également une diminution de la vitesse dans la zone située entre l’entrée du village et le Parc national de la Mauricie. Cette fois, c’est une diminution de 80 à 50 km/h qu’a suggérée la conseillère municipale Nancy Déziel, qui porte le dossier.

Madame Déziel a cité en exemple un document rapportant que 41% des véhicules qui circulent en direction sud dépassent la limite permise, contre 23% en direction nord. Elle croit par ailleurs que la baisse de 30 km/h de la portion entre le village et le Parc national permettra de faire en sorte de respecter l’autre nouvelle limite de 40 km/h à être imposée, créant un moins grand écart entre les deux tronçons.

Par ailleurs, la Ville demandera au ministère de l’Environnement d’adopter une politique nationale de contrôle des insectes piqueurs et d’assujettir celle-ci à une évaluation environnementale stratégique qui permettra notamment d’analyser le cycle de vie de l’épandage au Bti.

Enfin, Shawinigan prévoit dégager un excédant de 2 745 000$ pour l’année financière qui se termine, notamment grâce à un supplément de 847 000$ en revenus de taxes et à une aide financière du gouvernement provincial pour traverser la crise de la COVID-19 de l’ordre de 3 012 000$.