Les perturbations en cours sur le pont Marc-Trudel ne donnent qu’un avant-goût de l’important chantier que prépare la direction régionale du ministère des Transports. Le remplacement de la structure entraînera des travaux sur une centaine de semaines. À gauche, on aperçoit la passerelle appartenant à la Ville de Shawinigan, qui a perdu sa portion centrale en janvier.

Shawinigan déboursera environ 125 000 $

SHAWINIGAN — Les importants travaux au pont Marc-Trudel, qui prendront encore plus d’ampleur au cours des prochains mois, entraîneront des débours d’environ 125 000 $ à la Ville de Shawinigan.

Lors de la dernière séance publique régulière du conseil municipal, les élus ont dû adopter une résolution pour s’engager à assumer les coûts pour retirer les restes de cette passerelle, de même que la fourniture des matériaux requis pour l’installation de nouvelles conduites d’aqueduc et d’égout. Le directeur général de la Ville, Gaétan Béchard, estime sommairement ces dépenses à quelque 125 000 $.

Rappelons qu’au début de l’année, la partie centrale du lien piétonnier du pont Marc-Trudel s’est effondrée dans le lit de la rivière Saint-Maurice. Ces pièces ont été récupérées au dégel, à la fin mars et au début avril. Déjà à ce moment, ces importantes manoeuvres avaient perturbé la circulation.

«Ça a coûté environ 65 000 $ pour chercher la passerelle dans le fond de la rivière, la remonter et en disposer», précise M. Béchard. «Il reste à ramasser les bouts qui sont toujours appuyés sur la structure, ce qui devrait être pas mal moins cher. Il faudra aussi relocaliser des conduites.»

Même si le pont Marc-Trudel appartient au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET), cette passerelle était de responsabilité municipale. Voilà pourquoi la Ville de Shawinigan doit assumer les coûts de sa disposition, de même que ceux qui seront reliés à l’installation de ses nouvelles conduites d’aqueduc et d’égout.

Actuellement, Énergir procède au déplacement de sa conduite de gaz naturel rattachée à la structure du pont, ce qui provoque aussi un certain ralentissement aux heures de pointe. Ces travaux devraient se terminer en août, avec une pause pendant les vacances de la construction.

Plus tard en 2018, le MTMDET prendra la relève. Cette fois, les travaux viseront une réfection complète du pont, un chantier évalué entre 10 et 15 millions $ qui s’étendra sur environ deux ans.

«L’appel d’offres devrait être publié au début de l’automne», précise Jean Lamarche, porte-parole à la direction régionale du MTMDET. «Ce sont des travaux importants: en terme de durée, on parle de 100 semaines, environ. Nous prévoyons le remplacement de la structure, l’aménagement d’une piste multifonctionnelle, d’un trottoir, en plus de l’asphaltage de la route 157 sur 500 mètres.»

M. Lamarche précise qu’à chaque jour, 21 700 véhicules empruntent le pont Marc-Trudel.