Actualités

Chaîne de vie

Dans le cadre de leur cours d’anglais, les élèves de 4e et 5e secondaire de la Commission scolaire de l’Énergie sont sensibilisés aux dons d’organes dans le cadre du projet éducatif Chaîne de vie. 

À l’avant, on retrouve Doris Rainha, enseignante formatrice, Lucie Dumont, fondatrice de Chaîne de vie, Josée Arcand, Stéphanie Lavallée, Véronique Gingras et Isabelle Guy, responsable du dossier de l’anglais à la Commission scolaire de l’Énergie. À l’arrière, on aperçoit Libby Ingram Joyce McLean, Joanie Gélinas, Pier-Olivier Proteau, Caroline Hardy, Nancy Dumont, Éric Corcoran et Fabrice Gervais.

Actualités

Collège Shawinigan: 11 professions collaborent à une simulation plus vraie que nature

SHAWINIGAN — Un système d’alarme crie à tue-tête dans la Maison des jeunes, près du Collège Shawinigan. De la fumée s’échappe des fenêtres. Soudainement, une détonation fait bondir les témoins qui assistent, impuissants, à la scène. Peu à peu, des jeunes, certains horriblement brûlés, sortent de l’édifice en titubant. Certains aident leurs amis à s’extirper de cet enfer. Il y a malheureusement un mort et plusieurs grands brûlés.

À mesure que les secours arrivent, des parents et amis fous d’inquiétude accourent vers la scène, cherchant l’être cher parmi tous les blessés en hurlant son nom de toutes leurs forces. La situation a beau être fictive, elle est bien rendue et donne froid dans le dos.

Actualités

Suicide et dépression: «Il faut en parler plus»

LA TUQUE — «On entend beaucoup parler de cancer, mais on dirait que le suicide et la dépression c’est encore tabou. Il faut en parler plus. C’est ce que je fais.» Emmanuelle Trottier a décidé de s’impliquer dans sa communauté pour soutenir une cause qui lui tient à cœur. La Latuquoise amasse des fonds depuis le début de l’année pour la prévention du suicide et la maladie mentale. Déjà plus de 3000 $ ont été amassés et seront remis aux Travailleurs de rue de La Tuque.

«J’ai choisi cette année de m’investir dans une cause qui me tient à cœur […] Ceux qui souffrent de troubles importants comme la dépression, les maladies mentales et les troubles psychologiques vivent souvent dans l’ombre. Ils compromettent leur bien-être émotionnel et ils ont besoin de retrouver l’espoir dans leur vie quotidienne. Cette cause est importante pour moi, car trop d’entre nous sont touchés de près ou de loin par ce fléau et trop d’êtres chers veillent, malheureusement, sur nous aujourd’hui», a lancé d’entrée de jeu Emmanuelle Trottier.

Actualités

Journée de l'audition: conférences et dépistage gratuit

TROIS-RIVIÈRES — La Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ) - Région Mauricie organise un après-midi de conférences le 7 mai, au Pavillon Maurice-Pitre de Trois-Rivières.

Trois conférences d’information sur la santé auditive et pour expliquer les comportements dans la relation en lien avec une personne malentendante auront lieu entre 13 h et 16 h.

Des nouvelles du Centre-de-la-Mauricie

Défilé des célébrités

SHAWINIGAN — Le Défilé des célébrités organisé pour le financement de la Maison Aline-Chrétien a permis d’amasser un montant de 42 000 $ le 24 avril, à Espace Shawinigan. Pas moins de 540 personnes s’étaient procurées un billet pour cet événement, qui unissait notamment neuf boutiques participantes et 63 mannequins.

Allègement

Le conseil municipal de Shawinigan vient d’adopter une modification à son programme de soutien aux fêtes, festivals et événements, afin de réduire le fardeau des plus petites organisations dans la production du bilan de leur activité.

Justice

Projet Nandou: la défense réclame l’arrêt des procédures

Trois-Rivières — L’arrêt Jordan s’est retrouvé au coeur des audiences qui ont eu lieu devant le juge Gaétan Dumas, lundi, dans le dossier du projet Nandou.

Les avocats de la défense, qui représentent une vingtaine de prévenus, réclament en effet un arrêt des procédures sous prétexte que le délai maximal de 30 mois pour entendre la cause n’a pas été respecté. Ils estiment que ce délai atteindra 42 mois si un procès avait lieu cet automne. Selon Me Pénélope Provencher, l’une des avocats au dossier, ce délai est clairement injustifié et déraisonnable dans les circonstances.

Actualités

Levée de l’avis d’ébullition préventif à Shawinigan

Shawinigan — La Ville de Shawinigan a annoncé, lundi, que l’avis d’ébullition préventif qui était en vigueur, depuis mercredi dernier, dans le quartier des Érables et sur certaines autres artères, est levé.

Les endroits ciblés étaient le quartier des Érable compris entre l’autoroute 55, le boulevard Biermans, l’avenue Masson et la rue du Parc, incluant les propriétés sur la rue de la Carrière et la Place Masson, ainsi que le quadrilatère formé de la rue Bellevue, l’avenue du Collège, la rue Lavergne et l’avenue Masson.

Actualités

La locataire se justifie

Shawinigan — La locataire de la maison de la rue de l’Hélice laissée en désordre assure qu’elle n’a jamais voulu quitter cette propriété du secteur Lac-à-la-Tortue sans faire le ménage.

«Ma priorité était de déménager mes enfants de cette atmosphère qui n’avait plus de sens et de leur offrir un environnement sain, comme c’était le cas avant ce foutu dégât d’eau», raconte la dame, famille d’accueil depuis quatre ans. Elle est la grand-mère ou la tante des trois enfants sous sa garde.

Actualités

Shawinigan: une équipe de sauvetage devrait être établie

SHAWINIGAN — La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail estime que la Ville de Shawinigan devrait établir une équipe de sauvetage dans son service de Sécurité incendie. Pour le syndicat, il s’agit d’un message clair du manque d’effectifs en caserne, où seulement huit pompiers sont basés en permanence.

Vincent Ouellette, ingénieur - inspecteur à la direction régionale de la Mauricie et du Centre-du-Québec à la CNESST, a déposé, la semaine dernière, un nouveau rapport d’intervention au sujet des lacunes soulevées en décembre par l’Association des pompiers et pompières de Shawinigan. Rappelons que dans son premier rapport rendu en février, une douzaine de dérogations avaient été observées.

Actualités

Autres changements dans l’organigramme de Shawinigan

Shawinigan — Le conseil municipal de Shawinigan vient d’annoncer de nouveaux changements dans la structure organisationnelle des services de l’hôtel de ville. Lors de la dernière séance régulière, les élus ont adopté une résolution qui modifie l’appellation des Services techniques, tout en y intégrant une nouvelle division.

Ce branle-bas survient à la suite du départ de Claude Larocque. Il agissait à titre de directeur des Services techniques jusqu’au début mars, alors qu’à la suite d’une entente avec la Ville, il a décidé de quitter subitement pour la retraite.