Actualités

Quitter Sherbrooke à regret à cause de la loi 21

Le restaurateur sherbrookois Imed Lakdhara peine encore à croire que le gouvernement Legault est allé à l’encontre de la Charte des droits et libertés en adoptant la loi 21 sur la laïcité de l’État qui interdit entre autres le port de signes religieux aux personnes en position d’autorité dans la fonction publique.

Depuis les premiers balbutiements des débats sur le projet de loi, M. Lakdhara n’a jamais caché ses intentions, en lançant le mouvement #quitterleQuébec, de quitter sa terre d’accueil le cas échéant. Il affirme d’ailleurs ne pas être seul à envisager un déménagement vers Ottawa. En moins de 24 heures, le créateur du mouvement aurait reçu plus de 120 messages sur les réseaux sociaux de la part de familles immigrantes ne se sentant plus les bienvenues au Québec.

Actualités

Ouverture prolongée des piscines à Shawinigan

Trois-Rivières — La Ville de Shawinigan a finalement emboîté le pas à Louiseville et Trois-Rivières qui ont prolongé les heures d’ouverture de leurs piscines publiques en cette période de canicule.

En effet, les piscines extérieures des parcs Saint-Maurice et Frank-Gauthier seront accessibles jusqu’à 20 h jeudi de même que vendredi et samedi. Du côté de la station plein air Val-Mauricie et du parc Antoine-St-Onge, les heures d’ouverture seront prolongées jusqu’à 20 h jeudi et vendredi. En cas de pluie, les heures régulières s’appliqueront. De plus, l’horaire des jeux d’eau a été bonifié pendant la canicule, les rendant accessibles de 9 h à 23 h. Toute l’information concernant les bains libres est disponible sur www.shawinigan.ca/piscinejeuxetplage.

Actualités

Violent incendie à Shawinigan

SHAWINIGAN — Un incendie majeur s’est déclaré dans le secteur Shawinigan-Sud, au coin de la 118e Rue et de la 103e Avenue. Le Service de sécurité incendie de Shawinigan a dû déclarer l’alerte générale en fin d’avant-midi. L’incident impliquait un immeuble d’une douzaine de logements, qui a été déclaré perte totale. Tous les locataires se retrouvent à la rue.

«Dès la première alarme, huit pompiers sont arrivés. On a rapidement passé en alerte générale suite à la propagation des flammes. On a appelé l’ensemble du personnel de Shawinigan en plus des pompiers de Mont-Carmel», explique François Lelièvre, directeur du Service de sécurité incendie de Shawinigan. Une dizaine de minutes se sont écoulées entre le début de l’intervention et l’alerte générale.

Au total, une cinquantaine de pompiers ont été mobilisés pour maîtriser le feu. Une large colonne de fumée était visible à des kilomètres des lieux de l’incendie, intriguant les passants.

Pour l’instant, l’origine de l’incendie est inconnue. «On ne connaît pas encore la cause. On sait seulement que le feu a commencé au 2e étage dans l’un des logements. Il y a eu une propagation qui s’est faite rapidement», souligne M. Lelièvre.

Les flammes ont aussitôt attaqué le toit mansardé du bâtiment. À cause de l’intensité du feu, le toit s’est écroulé sur le sol, ce qui a eu pour effet d’ouvrir la structure. 

«Au moment de l’incendie, il y avait seulement de 4 à 5 personnes dans la bâtisse», soutient M. Lelièvre, avec soulagement. Personne n’a été blessé gravement. Toutefois, «deux dames sont parties en ambulance pour avoir été incommodées par de la fumée», complète-t-il.

Une pelle mécanique s’est rendue sur place afin de «défaire» progressivement le bâtiment. «Les planchers et les plafonds sont à risque d’effondrement. On ne peut pas rentrer à l’intérieur pour la sécurité des pompiers», souligne M. Lelièvre. 

Actualités

Shawinigan doit rembourser le ministère de la Sécurité publique

SHAWINIGAN — Dans un geste plutôt inhabituel, la Ville de Shawinigan s’apprête à rembourser 525 321 $ au ministère de la Sécurité publique parce que les travaux de stabilisation du talus du ruisseau Bellevue-Lavergne n’ont finalement pas coûté aussi cher que prévu.

Le conseiller du district des Hêtres, Jean-Yves Tremblay, a déposé un avis de motion en ce sens lors de la dernière assemblée publique du conseil municipal.

Des nouvelles de Shawinigan

Shawi s’rallye

SHAWINIGAN — La Chambre de commerce et d’industrie de Shawinigan organisait son activité Shawi s’rallye, le 13 juin dans le secteur Grand-Mère. Le départ et le souper se déroulaient au Club de golf Sainte-Flore. Les participants ont visité des entreprises du secteur Grand-Mère au cours de l’après-midi.

Vitesse limitée

En séance publique régulière le 11 juin, le conseil municipal de Shawinigan a adopté, comme prévu, son règlement pour limiter la vitesse des véhicules à 40 kilomètres à l’heure sur plusieurs rues dans différents secteurs.

À la période de questions, Robert Beaudoin a demandé si cette orientation affectait le schéma de couverture de risques. Cet argument avait été avancé, à Trois-Rivières, dans tout le débat entourant l’implantation du projet Vision zéro.

Actualités

Chaîne de vie

Dans le cadre de leur cours d’anglais, les élèves de 4e et 5e secondaire de la Commission scolaire de l’Énergie sont sensibilisés aux dons d’organes dans le cadre du projet éducatif Chaîne de vie. 

À l’avant, on retrouve Doris Rainha, enseignante formatrice, Lucie Dumont, fondatrice de Chaîne de vie, Josée Arcand, Stéphanie Lavallée, Véronique Gingras et Isabelle Guy, responsable du dossier de l’anglais à la Commission scolaire de l’Énergie. À l’arrière, on aperçoit Libby Ingram Joyce McLean, Joanie Gélinas, Pier-Olivier Proteau, Caroline Hardy, Nancy Dumont, Éric Corcoran et Fabrice Gervais.

Actualités

Collège Shawinigan: 11 professions collaborent à une simulation plus vraie que nature

SHAWINIGAN — Un système d’alarme crie à tue-tête dans la Maison des jeunes, près du Collège Shawinigan. De la fumée s’échappe des fenêtres. Soudainement, une détonation fait bondir les témoins qui assistent, impuissants, à la scène. Peu à peu, des jeunes, certains horriblement brûlés, sortent de l’édifice en titubant. Certains aident leurs amis à s’extirper de cet enfer. Il y a malheureusement un mort et plusieurs grands brûlés.

À mesure que les secours arrivent, des parents et amis fous d’inquiétude accourent vers la scène, cherchant l’être cher parmi tous les blessés en hurlant son nom de toutes leurs forces. La situation a beau être fictive, elle est bien rendue et donne froid dans le dos.

Actualités

Suicide et dépression: «Il faut en parler plus»

LA TUQUE — «On entend beaucoup parler de cancer, mais on dirait que le suicide et la dépression c’est encore tabou. Il faut en parler plus. C’est ce que je fais.» Emmanuelle Trottier a décidé de s’impliquer dans sa communauté pour soutenir une cause qui lui tient à cœur. La Latuquoise amasse des fonds depuis le début de l’année pour la prévention du suicide et la maladie mentale. Déjà plus de 3000 $ ont été amassés et seront remis aux Travailleurs de rue de La Tuque.

«J’ai choisi cette année de m’investir dans une cause qui me tient à cœur […] Ceux qui souffrent de troubles importants comme la dépression, les maladies mentales et les troubles psychologiques vivent souvent dans l’ombre. Ils compromettent leur bien-être émotionnel et ils ont besoin de retrouver l’espoir dans leur vie quotidienne. Cette cause est importante pour moi, car trop d’entre nous sont touchés de près ou de loin par ce fléau et trop d’êtres chers veillent, malheureusement, sur nous aujourd’hui», a lancé d’entrée de jeu Emmanuelle Trottier.

Actualités

Journée de l'audition: conférences et dépistage gratuit

TROIS-RIVIÈRES — La Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ) - Région Mauricie organise un après-midi de conférences le 7 mai, au Pavillon Maurice-Pitre de Trois-Rivières.

Trois conférences d’information sur la santé auditive et pour expliquer les comportements dans la relation en lien avec une personne malentendante auront lieu entre 13 h et 16 h.

Des nouvelles du Centre-de-la-Mauricie

Défilé des célébrités

SHAWINIGAN — Le Défilé des célébrités organisé pour le financement de la Maison Aline-Chrétien a permis d’amasser un montant de 42 000 $ le 24 avril, à Espace Shawinigan. Pas moins de 540 personnes s’étaient procurées un billet pour cet événement, qui unissait notamment neuf boutiques participantes et 63 mannequins.

Allègement

Le conseil municipal de Shawinigan vient d’adopter une modification à son programme de soutien aux fêtes, festivals et événements, afin de réduire le fardeau des plus petites organisations dans la production du bilan de leur activité.