Les petites tiques peuvent être difficiles à voir.

Service d'identification et d'analyse des tiques

L'entreprise GDG Environnement vient de lancer un tout nouveau service d'identification et d'analyse des tiques.
Ce service permettra de détecter rapidement si une tique est vectrice de la maladie de Lyme ou non.
Pour accéder à ce service, les citoyens sont invités à consulter le site web GDG environnement (www.gdg.ca) et à remplir le formulaire de soumission disponible sur la page «Identification et analyse des tiques».
Il faut ensuite retourner le formulaire par la poste accompagné du spécimen de tique à analyser.
Il en coûte 65 $ pour procéder à l'analyse d'une tique et les résultats seront communiqués dans les cinq jours ouvrables suivant la réception de l'échantillon.
«Ce service est plus rapide que ce qui est présentement offert dans le domaine public», indique Richard Vadeboncoeur, biologiste chez GDG. L'analyse d'une tique prend en effet entre 4 et 10 semaines lorsqu'elle est effectuée par le Laboratoire de santé publique du Québec, indique l'entreprise basée à Trois-Rivières qui est spécialisée dans le contrôle des insectes piqueurs.
Pas moins de 179 cas de la maladie de Lyme ont été répertoriés au Québec en 2016 par rapport à 32 en 2011.
Selon Santé Canada, les premiers symptômes de la maladie (fièvre, frissons, maux de tête, fatigue, douleurs musculaires et articulaires et ganglions lymphatiques enflés) peuvent dégénérer en symptômes beaucoup plus graves dont la paralysie faciale, des douleurs intermittentes musculaires, osseuses et tendineuses, des troubles cardiaques avec complications entraînant la mort, dans certains cas, des troubles neurologiques (confusion, inflammation du cerveau et de la moelle épinière, engourdissements ou picotements dans les mains et les pieds et douleurs articulaires graves).
En cas de symptômes, il faut donc agir rapidement.