Une entente a été conclue vendredi pour donner un droit d’accès au Club Motos Neige de la Mauricie sur un terrain du rang Saint-Mathieu, dans le secteur Shawinigan-Sud.

Sentier de motoneige à Shawinigan: entente in extremis pour un droit de passage

SHAWINIGAN — On pousse un grand soupir de soulagement du côté de Shawinigan alors qu’une entente de dernière minute est intervenue vendredi soir entre un couple de propriétaires fonciers du rang Saint-Mathieu, dans le secteur Shawinigan-Sud, et le Club de Motos neige de la Mauricie, pour assurer un droit de passage sur un terrain qui segmente un important sentier de motoneige qui relie une voie provinciale au centre-ville de Shawinigan, à temps pour l’ouverture de la saison.

«Les citoyens ont fait preuve de beaucoup de compréhension», déclarait David Cadieux, directeur du service loisirs, culture et vie communautaire de Shawinigan, visiblement heureux de la tournure des événements, au sortir de la réunion, tenue vendredi soir à l’hôtel de ville.

Rappelons que les propriétaires du terrain au centre du litige, Frank Fortin et Renée Lessard, refusaient de céder un droit d’accès à leur propriété, contrairement aux années passées. Le couple évoquait le manque de respects de gens qui s’invitaient sur leur propriété pour chasser, circuler en VTT et même y déposer des déchets.

Depuis quelques semaines déjà, les représentants du Club de Motos Neige de la Mauricie tentaient de faire valoir que les actes en question n’étaient en rien reliés aux activités du club. Du côté de l’industrie touristique, l’heure était à l’inquiétude, compte tenu de l’importance de l’activité pour le secteur. D’autant que la faible quantité de neige reçue cette année a déjà retardé l’ouverture de la saison.

La question avait même trouvé écho à la séance publique du conseil municipal, alors qu’un citoyen avait manifesté sa crainte de ne pas pouvoir se rendre au Grand Prix Snocross, prévu en fin de semaine au Centre Gervais auto.

Or, grâce à l’entente intervenue vendredi, une voie sera aménagée à temps pour faciliter l’accès à l’événement – des équipes étaient à pied d’œuvre dans la nuit de vendredi à samedi pour voir à la préparation de la portion de sentier. «Ça ne sera pas parfait, mais ça va passer», fait-on valoir.

De plus, on assure que le segment du réseau se trouvant sur le terrain en cause sera prêt dès lundi ou dimanche. «Il faut surfacer et baliser, de façon à ce que ça soit conforme avec nos assurances», explique Louis Germain, président du Club de Motos Neige de la Mauricie.

Si on préfère ne pas trop commenter l’entente de vendredi, on précise tout de même que celle-ci est valide «pour la présente saison». Pour la suite des choses, «on verra», se contente de dire M. Germain, tout en remerciant les propriétaires d’avoir fait preuve d’ouverture. Celui-ci spécifie par ailleurs que le Club de Motos Neige de la Mauricie détient 722 droits de passage sur l’ensemble de son territoire. Certaines de ces ententes sont valides pour cinq ou dix ans, tandis que d’autres doivent être renégociées chaque année.

Quant à savoir ce qui aura finalement fait pencher les propriétaires en faveur d’une entente, David Cadieux estime que c’est leur sensibilité face à l’ampleur des conséquences appréhendées par les différents acteurs de la région qui aura fait la différence. «Ce sont des gens qui ont du cœur et qui voulaient aider», résume-t-il. Louis Germain abonde dans le même sens, soulignant «qu’ils n’ont même pas de motoneige. Ils auraient pu dire non».

La Ville de Shawinigan, qui a agi à titre de médiatrice dans le dossier, a par ailleurs toujours défendu le droit des propriétaires de disposer de leur terrain à leur guise. Une position qu’elle devait concilier avec les conséquences économiques qu’aurait engendrées la fermeture de cette portion du sentier. Si un plan B était sur la table, on comprenait sans trop de peine que ce scénario n’était pas optimal.

On se félicite enfin du travail accompli par l’ensemble des parties interpellées par la question, tout comme on précise que le dossier a été traité dans le respect de tous. On se souviendra que Tourisme Shawinigan, le maire Michel Angers et Guy Arseneault, conseiller du district Val-Mauricie étaient notamment intervenus sur la place publique pour tenter de dénouer l’impasse.

L’épisode étant maintenant du passé, le Club de Motos Neige de la Mauricie peut vaquer à l’ouverture officielle de ses sentiers, ce samedi 18 janvier. Tout comme elle peut accueillir les adeptes de la pratique, à l’occasion des journées portes ouvertes sur l’ensemble du réseau, les 18 et 19 janvier.