La coprésidente du Fonds Gilles-Rousseau Julie Rousseau est aux côtés de l’urologue Alain Maillette, de la coordonnatrice du développement à la Fondation RSTR, Marie-Ève Croteau, ainsi que la présidente du conseil d’administration de la Fondation RSTR, Johanne Hinse.

Sensibiliser aux cancers masculins

Trois-Rivières — Souvent moins enclins à consulter des professionnels de la santé, les hommes ne sont pourtant pas moins touchés par le cancer. Afin de les sensibiliser à l’importance d’être vigilants en même temps que d’amasser des fonds pour aider les hommes atteints des cancers masculins, le Fonds Gilles-Rousseau de la Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières (RSTR) a lancé mercredi la nouvelle édition de l’événement Une moustache pour mon CH 2019.

«C’est une campagne de financement autant destinée aux entreprises de Trois-Rivières qu’à la population en général. Le Fonds Gilles-Rousseau est là pour la prévention, le traitement et la guérison des cancers masculins, dont le cancer de la prostate qui est le plus répandu chez les hommes», explique Marie-Ève Croteau, coordonnatrice du développement à la Fondation RSTR.

Lors du mois de novembre où les hommes sont invités à se laisser pousser la moustache ou la barbe, quelques activités s’ajoutent aux autres façons de recueillir de l’argent au profit du Fonds Gilles-Rousseau. Par exemple, un 4 à 7 tenu à la microbrasserie Le Temps d’une Pinte mercredi soir a permis de découvrir la bière la Pinch brassée spécialement pour Une moustache pour mon CH 2019. Cette bière rousse d’inspiration britannique est en vente dans plusieurs points de vente de la région. Pour chaque cannette vendue, 50 cents iront au Fonds Gilles-Rousseau. Un autre 4 à 7 est prévu au même endroit le 28 novembre.

Par ailleurs, ceux qui souhaitent donner peuvent le faire via la messagerie texte de leur téléphone cellulaire. Il suffit de texter le mot «homme» au 20222 et de choisir de faire un don de 5, 10, 20 ou encore 25 $. La totalité des dons sera remise au Fonds Gilles-Rousseau et permettra à des patients de la région de bénéficier de meilleurs soins. Par ailleurs, les amoureux des animaux peuvent aussi se procurer un chandail pour animal à l’effigie de la moustache. Ces personnes sont ensuite invitées à prendre leur animal en photo avec ce gilet et envoyer le cliché par courriel à fondation_rstr@ssss.gouv.qc.ca. Ces chandails peuvent être achetés au bureau de la Fondation RSTR au local B-213 au Centre Saint-Joseph ou au bureau des bénévoles au local C1-192 au CHAUR.

Le Dr Alain Maillette est urologue au centre hospitalier régional de Trois-Rivières. Médecin de Gilles Rousseau, il est une des personnes à l’origine de la création du Fonds dédié à la santé masculine et en est le coprésident depuis. Le médecin soutient que les impacts de ce fonds sont importants pour les patients et le personnel soignant. Par exemple, l’argent recueilli par le Fonds Gilles-Rousseau a permis l’achat d’un écho-endolaparoscopie, un appareil qui permet de mieux diagnostiquer le cancer de la prostate.

«Le mois de novembre est connu à travers le monde comme un mois pour sensibiliser l’homme à consulter pour des problèmes pour lesquels il n’ose pas. Le cancer des testicules est souvent découvert tard, tout comme la prostate», mentionne le Dr Alain Maillette.

Si le cancer des testicules touche surtout les hommes de 40 ans et moins, celui de la prostate, qui a un fort lien avec l’hérédité, se manifeste chez des hommes plus âgés. Le Dr Maillette recommande de plus l’auto-examen des testicules afin de déceler les anomalies.

«Le cancer des testicules, on n’en parle pas beaucoup, mais on découvre environ 25 cas par année en Mauricie. Et ce sont des gens qui consultent tard», précise le Dr Maillette.

«Du côté de la prostate, il faut se fier aux antécédents familiaux. Si les gens ont des symptômes et qu’il y a eu des cancers de prostate dans la famille, on veut les voir à la clinique.»