Marie-Andrée Rousseau, directrice d’Emphase, Daniel Lamontagne, conférencier et Jimmy Simard, coordonnateur des services à Emphase se sont adressés aux gens de La Tuque.

Sensibilisation et prévention à La Tuque

LA TUQUE — Entraide Mauricie-Centre-du-Québec pour hommes agressés sexuellement dans l’enfance (EMPHASE) a lancé une série d’activité dans le cadre de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels, lundi. Les intervenants ont commencé la semaine à La Tuque avec une activité de prévention et de sensibilisation sous forme de panel.

Les participants à la rencontre ont eu le privilège d’entendre deux témoignages de personnes qui ont dénoncé leur agresseur. Ils ont parlé de leur vécu, de leur parcours et des raisons pour lesquelles ils l’ont fait. Les deux participants ont également parlé de leur vie aujourd’hui, maintenant qu’ils ont dénoncé.

«Parler de choses comme ça, ce n’est pas facile. Emphase m’a amené à prendre confiance en mes moyens», a lancé un d’entre eux.

«Aujourd’hui, j’ai une nouvelle vie. […] Emphase a changé ma vie et maintenant je suis capable d’aider d’autre monde. Depuis mon passage dans Le Nouvelliste, beaucoup de monde m’approche pour en parler. Chaque fois que j’aide quelqu’un, ça m’aide. Plus j’en parle, plus j’avance, plus je me libère et mieux je me porte», a pour sa part lancé Daniel Lamontagne.

Une intervenante du Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) et un enquêteur spécialisé dans les cas d’agression sexuelle se sont également adressés aux gens sur place.

Le coordonnateur des services pour Emphase, Jimmy Simard, a également expliqué les conséquences fréquentes chez les garçons,les adolescents et les hommes qui sont victime d’agression sexuelle. On pense par exemple à la culpabilité, des troubles de comportements, des dépendances, de l’agressivité, des idées suicidaires, des difficultés relationnelles, des cauchemars, l’isolement, de la détresse psychologique…

La prochaine activité est prévue à la Maison de la solidarité à Trois-Rivières, mardi, à 16 h. Le sujet «Comment se passe une enquête en agression?» sera abordé et une personne travaillant à la Division des enquêtes de la police de Trois-Rivières sera présente.

Mercredi, il sera question de la justice réparatrice au CDC du Centre-de-la-Mauricie à Shawinigan, dès 13 h. La semaine d’activités se conclura à Victoriaville le jeudi 30 mai, à la Place Rita St-Pierre à 13 h.

Rappelons que Emphase est un organisme sans but lucratif qui vise à améliorer le bien-être personnel et social des hommes ayant subi des agressions sexuelles grâce à la réalisation d’activités et à la mise en place de services. Emphase cherche aussi à faire connaître et à développer une plus grande compréhension de la problématique des agressions à caractère sexuel commises envers les personnes de sexe masculin.